jeudi 18 juillet 2024

"Kiara" T1 Diamant écorché par le sang de Hazel DIAZ

 


Éditions L'Archipel 

Collection New rules

Mai 2024

621 Pages

20€


Résumé :

« Chaque jour, je dois récupérer des armes, de la drogue, commettre des assassinats pour le compte de mon père, Ahmed, et de son gang. Mon géniteur est mon pire bourreau. Il m’a élevée dans l’optique d‘être une tueuse. Son but : faire de moi son petit soldat. Malgré ce qu’il m’a fait endurer, je lui reste dévouée. Même lorsqu’il m’envoie dans une prison où est détenu l’un des plus grands criminels du pays, afin de découvrir ce qu’il dissimule… »
Kiara doit connaître les intentions d’Amir Ben Khalif, un caïd qui inspire respect et crainte à tous les gangs. Mais, lorsqu’Amir croise la jeune femme, c’est l’explosion : deux machines de guerre psychotiques qui se détestent autant qu’elles s’attirent.
Amir est lancé dans une quête qui mettrait à mal toutes les organisations criminelles internationales. Kiara est malgré elle impliquée dans cette quête périlleuse. Leur avenir commun est à présent scellé même s’ils ne le savent pas…


Mon avis :

Je remercie une nouvelle fois la maison d'édition pour cet envoi !

Appréciant beaucoup les histoires d'amour assez sombres, j'étais curieuse de découvrir celle-ci, et j'avoue que je ressors de ma lecture un peu mitigée.

Pourtant, elle avait vraiment tout pour me plaire. Un univers de gang, une jeune femme entraînée par son père pour tuer, un chef charismatique et impitoyable... Et au début, j'ai vraiment apprécié tout ça. Puis petit à petit, j'ai été lassée par l'histoire et la redondance des évènements.

Cependant, j'ai apprécié le personnage de Kiara, que je trouve bien construit. On sent que c'est une jeune femme qui, bien qu'elle soit très forte physiquement, est malmenée dans le monde dans lequel elle évolue. À certains moments, elle m'a même fait beaucoup de peine. La manière dont elle est traitée par son père et ses hommes n'est pas acceptable, et le fait qu'elle soit dans un gang n'excuse pas tout. Malgré tout, c'est une jeune femme courageuse, résiliente, qui reste fidèle à ses principes et ses convictions.
Amir est tel qu'on peut imaginer un chef de gang. Ténébreux, inquiétant, dangereux, mais il a cette intelligence rare qui lui rajoute du magnétisme. 

L'histoire est bien imaginée par l'autrice, on sent qu'elle a pensé à tout, tel un puzzle dont on aurait les pièces et qu'il faut les assembler. Elle a intelligemment tout construit, rien n'est laissé au hasard, c'est une chose que je dois saluer. 
Il en est de même pour la romance, qui prend vraiment son temps. Elle n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe, on sent la tension montait patiemment.

C'est une lecture qui a conquis énormément de lecteurs, et qui continuera à plaire, j'en suis certaine. C'était un rdv manqué pour moi, ça arrive...

mardi 16 juillet 2024

"Rejetée par l'alpha" de Cate C. Wells

 


Éditions BMR

Collection Ito

Mai 2024

413 pages

8.90 €


Résumé :

Una vit dans une meute où les femmes sont considérés comme des marchandises. Entre sa jambe blessée et le fait qu’elle ne se soit jamais transformée en louve, la jeune femme est destinée à une vie de célibataire. Pourtant un soir tout change lorsqu’elle croise le regard de l’Alpha.
Killian est un homme froid, aussi sexy qu’impitoyable. Quand Una le revendique comme compagnon, il la rejette devant toute la meute. Son loup est peut-être attiré par elle, mais ça s’arrête là. Pourtant, aussi puissant soit-il, il n’arrive pas à oublier Una et revient constamment vers elle.
Après une telle humiliation, Una tire un trait sur toute relation. Hors de question de laisser Killian la reconquérir si facilement. S’il veut la récupérer, l’Alpha va devoir ramper.


Mon avis :

Je remercie la maison d'édition pour cet envoi !

Ça faisait un moment que je n'avais pas lu de romance avec des métamorphes, et sans qu'elle révolutionne le genre, j'ai passé un bon moment avec celle-ci !

Comme souvent dans ce type de romances, nous retrouvons Killian, ce mâle alpha, chef de la meute, mais dont les méthodes ne sont pas appréciées par tous au sein de celle-ci. C'est un chef qui tente d'être le plus juste possible et il n'est pas pour écraser les plus faibles. J'ai apprécié que l'on ne soit pas avec le mâle bourru qui ne réfléchit pas. Après avoir rejeté Una, il ne comprend pas que son loup soit irrémédiablement attiré par elle. Il va avoir l'intelligence d'essayer de comprendre et surtout, se remettre en question.

Una est une héroïne qui paraît faible et fragile au premier abord, surtout physiquement en raison de son handicap, et pourtant, elle fait preuve d'une grande force de caractère. Depuis son enfance, elle a appris à être une battante, elle n'hésite pas à bafouer les règles qu'elle trouve injustes. Mais surtout, elle ne s'écrase pas face à Killian. Il l'a rejetée donc il va devoir se battre et en baver pour se faire pardonner et j'ai adoré ce côté impertinent d'Una qui ne plie pas face à Killian, bien qu'il soit l'alpha. 

Le trope des âmes sœurs est ici bien imaginé et bien construit. Avec les chapitres flashback, on comprend mieux comment et pourquoi Killian et Una ne se sont pas attachés de suite, j'ai trouvé ça bien fait de la part de l'autrice. Bien qu'elle amène un côté assez audacieux avec une meute qui tente de se moderniser, elle n'échappe pas à certains clichés misogynes, inhérents à ce type de romance. 

Une romance fantasy avec laquelle j'ai passé un bon moment de lecture, et qui a parfaitement fait le job ! Je pense qu'elle plaira aux amateurs du genre.

vendredi 12 juillet 2024

"Nos cœurs en chute libre" de Valentine STERGANN

 


Éditions Hugo roman

Collection poche

Juillet 2022

432 pages

7.90 €


Résumé :

Passer une semaine en camping avec la bande de potes de sa meilleure amie ? C'est la définition de l'enfer pour Félicie ! Retrouver l'homme le plus beauf qu'elle ait jamais vu, la peste de service qui se moque toujours de son surpoids et son ex un peu lourdaud sur les bords, ça ressemble bien à un traquenard. Sauf qu'une promesse est une promesse, donc elle ira, même en traînant des pieds.
Alors quand Andrès, le petit nouveau du groupe, lui fait comprendre qu'il ferait bien d'elle son quatre-heures, elle reste sur ses gardes. S'il est à tomber, c'est surtout un parfait inconnu qui ne se dévoile pas beaucoup. Ce genre d'homme, Félicie s'en méfie. Elle n'acceptera plus d'être blessée comme elle l'a été dans le passé.
Mais si pour avancer, Félicie devait enfin lâcher prise et sauter dans le vide avec lui, main dans la main ?


Mon avis :

Ce roman a été choisi pour être ma lecture du mois de juin pour le Friends books challenge, et quelle magnifique lecture.

Il y a parfois des romans qui arrivent au moment opportun. Cette histoire qui correspond parfaitement à la lecture dont on avait besoin. Ça a été le cas avec cette romance. J'ai été embarquée dès les premières pages dans la vie de Félicie et elle m'a profondément émue.

Félicie, c'est cette jeune femme qui n'a pas confiance en elle, qui est "trop" ronde, "trop" effacée, "trop" casanière... Elle a la sensation de n'être jamais assez pour personne. Et ça m'a parlé, tout simplement. Ce sentiment là qui peut nous miner au quotidien, ne pas réussir à se sentir à sa place. Et se retrouver en vacances avec le groupe d'amis de sa meilleure amie qui ont tous l'air "parfaits" ne l'enchante pas. Mais elle va petit à petit apprendre à être elle-même, peu importe si ça ne plaît pas. J'ai tellement aimé l'évolution inspirante de Félicie.
J'ai adoré le personnage d'Andrès qui fait preuve d'une gentillesse sans faille envers Félicie, il est protecteur, doux, c'est la définition du good guy !

La thématique de la grossophobie est abordée avec justesse et avec beaucoup de pudeur. J'avoue n'en avoir jamais souffert (personnellement, ce ne sont pas les remarques sur mon poids mais ma taille que j'ai essuyées toute ma vie...), mais je trouve que l'autrice la présente sans détour, cependant ça reste sans jugement. Chacun qui lit cette histoire en tirera la leçon qu'il souhaite.

Une romance bien écrite, drôle et touchante, tout en abordant des thématiques plus fortes où la bienveillance ressort. Le tout avec l'humour apporté par la légèreté de la plume de l'autrice. J'ai adoré suivre ce groupe d'amis dans leurs vacances dans ce camping au cœur des gorges du Verdon. Un roman qui donne envie de partir en vacances !

Encore merci à Alex pour ce merveilleux cadeau !

lundi 8 juillet 2024

"Terms and conditions" de Lauren ASHER

 


Éditions BMR

Mars 2024

534 pages

20€


Résumé :

Declan est sur le point de devenir le PDG de l’empire médiatique familial, mais il est confronté à un obstacle majeur : la clause du testament de son grand-père. Son assistante, Iris, lui propose une solution inattendue : se marier. Initialement, ce mariage semblait être la solution idéale à son problème. Mais au fur et à mesure que leur amour de façade se dévoile au grand jour, Declan commence à remettre en question leur arrangement. Des sentiments pour Iris s’immiscent, bien qu’ils n’étaient pas prévus dans leur accord, surtout quand faire du mal à Iris semble inévitable.
De son côté, Iris avait un plan simple : épouser Declan, cohabiter et avoir un enfant. Ils avaient établi des règles pour éviter toute complication, des règles qui n’auraient jamais dû être brisées, peu importe la tentation.
Mais que se passe-t-il lorsque leur relation fictive commence à impacter leurs sentiments réels ? L’amour n’était jamais supposé faire partie du jeu.


Mon avis :

Après un premier tome se déroulant dans l'univers des parcs d'attractions que j'avais apprécié, nous retrouvons la famille Kane avec Declan qui, selon les conditions du testament de son grand-père, doit se marier s'il veut devenir PDF de l'entreprise.

Ce trope du mariage arrangé est vraiment quelque chose que j'adore ! Ça amène une proximité forcée, du piquant, des joutes verbales... Et bien que Iris soit l'assistante de Declan, elle compte bien ne pas se laisser marcher sur les pieds, et lui dire ce qu'elle a à lui dire ! J'ai adoré ce trait de caractère car elle est la seule à oser se confronter à lui, qui est craint par tous et c'est assez savoureux ! 

Nous sommes avec un grumpy/sunshine de qualité, bien piquant comme il faut ! Autant Iris est solaire et tente de voir toujours la vie du bon côté malgré les sales coups qu'elle lui a faits, autant Declan est taciturne, complètement renfermé sur lui-même. Ils sont aux antipodes l'un de l'autre. Mais Declan, derrière ses apparences de parfait connard, est cet homme qui a des petites attentions qui n'y paraissent pas mais qui veulent tout dire.
Mention spéciale pour un petit quelque chose mis en avant par l'autrice par rapport au personnage d'Iris que je trouve trop peu abordé dans la littérature en général, et qui m'a beaucoup touchée. 

J'ai adoré la relation entre les deux personnages pour toutes les choses que j'ai dites plus haut, ils se complètent, apprennent à se connaître et j'ai apprécié la manière dont l'autrice amène la romance. Un super lecture, un second tome que j'ai préféré pour ma part au premier, donc j'ai hâte de découvrir le troisième et dernier tome avec le personnage de Cal qui est plus qu'intrigant ! 

vendredi 28 juin 2024

"Les enquêtes de l'aliéniste" T1 La chambre mortuaire de Jean-Luc Bizien

 


Éditions L'Archipel

Avril 2024

384 pages

21€


Résumé :

Paris, juillet 1888. Un cadavre disparaît de la morgue, un autre corps est retrouvé, nu, sur les pavés après une chute vertigineuse.
Surviennent, bientôt, de nouvelles morts suspectes. L'inspecteur Desnoyers, flanqué de son adjoint Mesnard, qui applique les techniques les plus modernes, hante les rues sombres de la capitale. Il y démêlera les fils d'une conspiration qui le mène au Dr Simon Bloomberg, aliéniste à la réputation sulfureuse... que l'on dit plus dangereux encore que ses patients ! Et que penser de cette jeune Anglaise, Sarah Englewood, tout juste engagée par Bloomberg ?
Dans ce Paris où le spiritisme côtoie la science, où les esprits les plus cartésiens s'adonnent à l'absinthe, l'alcool qui rend fou, Desnoyers vacille : doit-il collaborer avec Bloomberg ou, au contraire, tout faire pour confondre le ténébreux aliéniste ?
Une à une, les découvertes morbides le rapprochent de la vérité... mais aussi du danger.

La première enquête de Simon Bloomberg, aliéniste à la réputation sulfureuse.


Mon avis :

Je remercie les éditions L'Archipel pour ce partenariat !

Jean-Luc Bizien, auteur tant apprécié par mon mari, est une plume que j'étais curieuse de découvrir et je n'ai nullement été déçue ! 

Plongez dans ce Paris de la fin du 19e siècle, ce Paris sombre, un peu inquiétant, où l'ésotérisme et les sciences occultes côtoient la médecine. Cette médecine se renouvelle, est aux prémices de la modernité mais où l'innovant se confronte au traditionnel et à l'ancestral. C'est cette ambiance si particulière, totalement envoûtante, que j'ai découverte avec plaisir dans cette histoire. Et si j'insiste autant sur l'univers, c'est pour moi presque un personnage à part entière du roman.

J'ai été happée par cette instruction, où deux enquêteurs doivent faire la lumière sur ces morts mystérieuses qui ont lieu dans Paris. 
Mais surtout, j'ai adoré suivre Sarah, cette Anglaise débarquée dans la Ville lumière par amour mais qui est contrainte de prendre un emploi de gouvernante dans la maison de l'inquiétant Mr Bloomberg. C'est une jeune femme qui paraît effacée, presque un peu perdue, mais qui fait preuve de loyauté et de courage lorsque c'est nécessaire. Car aux côtés de  Mr Bloomberg, aliéniste controversé par certains de ses pairs, elle va devoir apprendre à composer avec ce personnage inquiétant et troublant. 

Les personnages sont bien pensés, intelligemment construits, l'enquête est bien menée, l'ambiance est pesante, captivante et ensorcelante, bref, j'ai passé un excellent moment de lecture et je serai au rendez-vous pour découvrir le second tome. 

vendredi 21 juin 2024

"Cruel king" de Rina KENT

 


Éditions BMR

Mai 2024 (Ebook)

400 pages

7.99€


Résumé :

Il n'est pas roi de conte de fées.

Astrid Clifford, étudiante discrète à la Royal Elite, voit son quotidien voler en éclats lors d'une soirée organisée par l'équipe de football. Droguée malgré elle, elle s'humilie devant le capitaine, Levi King.

Elle ne s'attendait pas à ce que ce dernier rende publique ses frasques au lycée. Bien décidée à ne pas en rester là, Astrid se venge sur la voiture de Levi. S'enclenche alors une dangereuse spirale de représailles, où chaque étape hisse la barre un peu plus haut, plongeant Astrid malgré elle dans un jeu malsain où elle devient la proie d'un prédateur implacable. Ce jeu la pousse toujours plus loin dans ce duel, où la seule certitude est que dans ce royaume, les rois ne sont que des tyrans manipulateurs…


Mon avis :

Je remercie les éditions BMR pour ce partenariat.

Dans ce préquel de la saga Royal Elite que j'apprécie beaucoup, nous faisons la rencontre d'Astrid, fille d'un Lord, discrète, qui cherche juste à être invisible dans cette école où les élites règnent. Mais sa rencontre malencontreuse avec Levi va mettre à mal tous ses plans car attirer l'attention d'un King n'est pas sans conséquences.

Encore une fois, l'autrice est maîtresse dans l'art de mener ses histoires et ses rebondissements. Dès les premières pages, voire les premières lignes, j'ai été capturée par sa plume brute. Elle nous mène par le bout du nez, on est plongé dans ces chapitres avec l'envie de toujours en savoir plus tant le suspense est bien mené, on veut en savoir plus et surtout comprendre.

Comme pour les deux premiers tomes de cette saga déjà parus que j'ai lus, nous sommes encore dans une romance assez sombre, qui peut être malaisante à certains moments car elle met en scène un harceleur. Le comportement de Levi n'est pas cautionnable, c'est clair. Malgré tout, je l'ai trouvé moins problématique que son cousin Aiden dans ses actes ou dans ses paroles. Il est moins cynique, sadique ou machiavélique que lui. Il a ce côté manipulateur dû à l'éducation des King qu'il a reçue, mais il est moins malsain selon moi. Il a même réussi à me toucher à certains moments.
Astrid est cette jeune femme courageuse, résiliente, qui cherche juste à mener sa vie comme elle l'entend.

Ils vont se lancer dans un jeu où tous les coups sont permis et c'est à celui qui mettra l'autre à terre. Astrid tente juste de se défendre face à lui, mais en apprenant à se connaître ils vont petit à petit apprendre à apaiser les fêlures de l'autre, à panser leurs maux. 

Cette romance se dévore, et j'ai été ravie de découvrir l'histoire entre Astrid et Levi que l'on avait croisés dans les tomes sur Aiden et Elsa dont il me tarde d'avoir le tome 3 pour découvrir la fin de leur histoire. 

mercredi 19 juin 2024

"Wendy et Crochet" de Samantha MORGAN

 


Éditions Hlab

Avril 2024

272 pages

17€


Résumé :

Quand les contes de fées deviennent une sombre réalité, l'enfance se perd dans la vengeance.

Il y a dix-sept ans, une créature mi-femme mi-oiseau a enlevé les sœurs de Wendy. Depuis, leur disparition l’obsède et la pousse à tout tenter pour les retrouver. La rumeur veut que ces étranges créatures emmènent les jeunes femmes dans une île perdue au milieu de l’océan, sur l’ordre de Peter Pan.
Mais lorsque Wendy parvient enfin à s’y rendre, elle découvre que la réalité est bien loin du conte pour enfant. Capturée par des pirates, elle devient la proie du Capitaine Crochet. Aussi sombre que séduisant, il compte bien se servir d’elle pour atteindre son ennemi juré : Peter Pan.
Sur cette île magique où l’émerveillement et le danger ne semble faire qu’un, Wendy ne doit pas se laisser déconcentrer par les charmes qui l’entourent. En particulier par celui du mystérieux pirate…


Mon avis :

Je remercie la maison d'édition pour ce partenariat.

J'apprécie beaucoup les réécritures de contes et j'étais curieuse de découvrir celle-ci sur Peter Pan, après les très bons avis de mes copines l'ayant lu en numérique. Et je n'ai pas été déçue, j'ai passé un très bon moment.

Plus sombre, plus décadente que l'histoire mise en images par Disney que l'on connaît tous, j'ai adoré la direction prise par l'autrice et ses petites touches personnelles qu'elle apporte au récit. 

Tout commence lorsque les sœurs jumelles de Wendy sont enlevées alors qu'elle n'est qu'une petite fille. Elle va ensuite consacrer toute sa vie à les rechercher pour les ramener chez elles. Lorsqu'enfin elle a une piste et qu'elle peut se rendre sur l'île mystérieuse, elle est loin d'imaginer ce qu'elle va trouver, encore moins sa rencontre avec le fameux Capitaine Crochet. 

Wendy est cette jeune femme courageuse et opiniâtre, prête à tout pour retrouver ses sœurs, quitte à dépasser les limites et se perdre elle-même. Car elle n'est pas préparée à ce qu'elle va trouver sur cette île où les apparences peuvent être trompeuses et surtout dangereuses. 
Oubliez ce que vous savez sur Crochet et Peter Pan, ici Samantha Morgan redistribue complètement les cartes, pour notre plus grand plaisir ! Peter Pan est loin de l'image du jeune garçon qui ne veut pas grandir et Crochet n'est pas ce moustachu ayant peur du crocodile ! 

J'ai adoré que l'autrice bouscule les codes de cette manière pour se les réapproprier et nous offrir sa propre perception du conte. Une histoire à ne pas mettre en toutes les mains vu les scènes de violence en tout genre qui ponctuent le récit et des thématiques qui sont abordées... Une réécriture qui se dévore, on retrouve tous les personnages que l'on apprécie, mais qui ne tiennent pas le même rôle que dans l'histoire originelle, et avec laquelle j'ai passé un bon moment divertissant de lecture. 
Je continuerai de découvrir cette saga de New Fairy Tale.

mercredi 12 juin 2024

"L'or maudit" de Mireille CALMEL

 


Éditions XO

Mai 2024

336 pages

20.90€


Résumé :

Mars 1313, vallée du Razès. Six ans déjà que les Templiers ont été arrêtés en masse par le roi de France Philippe le Bel. L’Ordre a été dissous sans que personne sache où a été dissimulée l’immense fortune du Temple. Mais des rumeurs circulent. Et si cet or maudit servait, dans l’ombre, à protéger les hérétiques ? Alors, quand l’enquête est confiée au grand inquisiteur de Carcassonne, Margaux de Dente frissonne d’angoisse.

La jeune châtelaine détient un lourd secret. Et la menace avance sur ses terres : une main coupée est retrouvée sur un monticule de pièces d’or ; un loup blanc rôde dans la nuit ; une femme mystérieuse rallume les feux au sommet des anciennes tours cathares.

Tandis que le roi, pour retrouver le trésor, dépêche dans la région le rusé Guillaume de Nogaret, une implacable machination se met en place autour de Margaux. Saura-t-elle protéger les siens et déjouer les pièges qui lui sont tendus ? Ici quiconque sort de la norme est suspecté de commerce avec le diable. On ne le revoit jamais…


Mon avis :

Je remercie les éditions XO pour l'envoi de ce partenariat.

Tout d'abord, je vous conseille de lire ce roman après la duologie du Templier de l'ombre, car les événements qui se déroulent ici ont un lien direct avec ceux de ces romans là. 

Nous retrouvons Margaux de Dente, cette héroïne que j'avais tellement apprécié dans Le templier de l'ombre. Depuis 6 ans maintenant, elle doit vivre avec un secret, pesant, qui la ronge au plus profond de son être. Elle a grandi, elle est plus mature et plus réfléchie mais elle a toujours ce caractère volontaire et opiniâtre. 

La menace grandit dans la région de l'ancien pays cathare, des meurtres ont lieu, tout le monde cherche le fameux trésor du temple, Margaux sent que l'étau se resserre, d'autant plus que l'inquisiteur est chargé de l'enquête et de retrouver ce fameux trésor. 
Ce roman est une nouvelle fois mené tambour battant par l'autrice. Aucun temps mort, des révélations en cascade, on tremble pour les personnages que l'on aime tant. 

Mireille Calmel nous embarque dans son histoire avec facilité et la plume enchanteresse qui la caractérise. Elle a ce don qui n'appartient qu'à elle de nous conter la grande Histoire sans que ce soit trop difficile ou complexe à assimiler. Elle fait la part belle aux femmes, ces femmes fortes, de vraies guerrière qui forcent le respect et l'admiration. Elles se battent pour ne pas se laisser dicter la loi des hommes et avoir le droit de prendre le chemin et les décisions qu'elles souhaitent. 

Ce roman comporte quelques scènes qui peuvent choquer la sensibilité de certains, n'oublions pas que nous sommes sous l'Inquisition, et qu'à cette époque là, les femmes pouvaient rapidement être cataloguées de "sorcières". Ça donne lieu à une scène difficile en particulier. 

Mireille Calmel conclut son histoire sur une énorme révélation, et je serai bien entendu au rendez-vous pour la suite de cet haletant roman. 

mardi 4 juin 2024

"Flawless" de Elsie SILVER

 


Éditions BMR

Juin 2024 (papier) / Mai 2024 (Ebook)

424 pages

19€


Résumé :

Les règles étaient simples  : ne pas toucher à la fille et éviter les ennuis. Mais maintenant il est coincé avec elle et il n'y a qu'un seul lit. Les règles sont faites pour être brisées.
Rhett Eaton est le golden boy du rodéo. Ou du moins il l’était jusqu’à ce que sa vie éclate après une bagarre publique. Pour soigner l’image du cowboy, Summer Hamilton, la fille de son agent, est chargée de le surveiller à plein temps pour le reste de la saison.
Si Rhett est loin d’être ravie par cette cohabitation forcée, Summer, avec ses jeans skinny et son sourire sexy, ne le laisse pas indifférent. La jeune femme insiste sur les limites à ne pas franchir mais leur rapprochement est inévitable. Pour elle ça ne veut rien dire… Pour lui ça veut tout dire.
La réputation de Rhett ne peut pas prendre plus de coups, tout comme le cœur brisé de Summer. Mais Rhett est bien décidé à le lui voler.


Mon avis :


Je remercie chaleureusement les éditions BMR pour l'envoi de ce partenariat !

Un romance grumpy/sunshine au cœur des Rocheuses avec du rodéo en toile de fond vous tente ? Alors je vous conseille de plonger dans Flawless, premier tome de la saga Chestnut Springs !

Rhett a tout du cowboy bourru et taciturne qui nous fait craquer, comme ça va être le cas pour Summer ! Car derrière cette carapace peu avenante (excepté physiquement bien sûr !) se cache un cœur généreux et protecteur, prêt à tout pour ceux qu'il aime. Il est loin d'être heureux d'avoir sur le dos Summer pour les prochains mois, mais il se rend compte des erreurs qu'il a faites, mais surtout des conséquences qu'elles peuvent avoir. Et bien qu'avec la jeune femme, ils paraissent aux antipodes l'un de l'autre, ils pourraient avoir plus en commun qu'il n'y paraît...

Summer est cette jeune femme solaire (à l'image de son prénom) qui fait preuve d'une magnifique résilience. L'apparence qu'elle offre aux autres est bien loin de ce qu'elle est en réalité, et c'est ce que Rhett va découvrir. Les cicatrices derrière le tailleur et l'air hautain.

L'autrice prend le temps d'installer parfaitement la romance entre Rhett et Summer, cela se fait naturellement. Ils s'apprivoisent, s'apprécient, apprennent à se connaître. J'ai apprécié la manière dont c'est mené. Mais j'ai surtout adoré tout le contexte autour... Cette small town, ce ranch perdu dans la nature, et surtout ces compétitions de bull rider. Une plongée dans un univers dépaysant que je ne connaissais pas.

Mon seul bémol sur ce premier tome, c'est le langage cru que j'ai trouvé trop vulgaire dans les scènes de sexe... j'ai trouvé ça vraiment dommage car ça me sortait de l'intensité des émotions. 

Hormis ça, j'ai réellement passé un super moment avec cette romance que j'ai beaucoup appréciée avec une plume très agréable à lire. Je découvrirai avec plaisir les prochains tomes de cette saga !

mercredi 29 mai 2024

"Les fourmis aussi peuvent apprendre à danser" de Charlotte LÉMAN

 


Éditions L'Archipel

Collection Instants suspendus

Mai 2024

288 pages

20€


Résumé :

À 13 ans, la jeune Raphaëlle a croisé son modèle dans les pages d’un magazine : Catherine Jourdan.
Aujourd’hui, Raphaëlle a grandi en marchant dans les pas de son idole de papier glacé et mène la vie qu’elle a toujours souhaitée. Un job prenant, une vie sociale riche et des aventures 3.0., c’est une jeune femme bien dans ses escarpins.
Jusqu’au jour où un échec professionnel vient remettre en question ses certitudes.
Perdue, elle décide sur un coup de tête d’aller se réfugier chez sa tante Rachel, en Normandie. Auprès de cette femme qu’elle n’a pas vue depuis plus de vingt ans, Raphaëlle va découvrir ses racines et apprendre à se connaître.
Et si, depuis des années, elle jouait un rôle qui n’était pas le sien ?


Mon avis :

Je remercie Mylène pour cet envoi !

Vous cherchez un petit contemporain qui se lit tout seul et qui est une vraie bouffée d'air frais, cette histoire est parfaitement indiquée !

Charlotte Léman est une autrice que j'apprécie beaucoup de lire, dont la plume est légère, drôle et addictive. Ses romans sont comme une parenthèse de douceur dans notre quotidien et j'ai retrouvé dans Les fourmis toutes ces choses que j'affectionne.

Raphaëlle, je pense que n'importe quelle femme peut facilement s'identifier à elle. Elle se donne corps et âme à son travail, qui empiète même sur sa vie personnelle. Jusqu'au jour où une promotion lui passe sous le nez, et cela la chamboule tellement qu'elle est obligée de prendre du recul par rapport à tout ça. 
Retrouver sa tante qu'elle n'a pas vue depuis des années va lui faire voir les choses sous un nouveau jour, et elle va se poser les bonnes questions. Ce que je fais me plaît il vraiment ? Suis-je en adéquation avec moi-même, avec qui je suis au fond de moi ? Ce moment de sa vie où l'on se demande si on a pris le bon chemin, fait les bons choix, je pense qu'on le connaît tous à un instant de sa vie. C'est une héroïne qui peut paraître agaçante à certains moments, mais je trouve que ça la rend d'autant plus crédible et naturelle. Moi elle m'a touchée.
Mention spéciale à Rachel, la tante, qui apporte à Raphaëlle de la sagesse, et surtout les bribes de son passé qui lui manquent.

Une histoire que j'ai vraiment appréciée et qui m'a fait passer un excellent moment de lecture. C'est doux, léger, on ressent toute la bienveillance de l'autrice à travers ses mots et c'est le style de roman que j'adore lire de temps en temps entre deux lectures plus éprouvantes.



lundi 27 mai 2024

"Animaux nocturnes" T3 de Angel AREKIN

 


Éditions Black Ink

Janvier 2023

455 pages

18€


Résumé :

La chasse à l’homme a commencé pour Jude.

Damian Evans, son meilleur ami et l’un des plus grands tueurs en série de Boston, est parvenu à s’échapper de sa prison. Enfin libre, celui-ci a tout loisir de trouver sa prochaine victime.

Et il décrète que ce sera elle. Rose. Jeune mère célibataire qui vit recluse dans un coin perdu du Canada. Parfaite, à ses yeux. Mais Damian a décidé de prendre son temps.

Elle sera l’apothéose de son art. Dès lors, quoi de mieux que de s’immiscer dans sa tête et dans son cœur, avant de lui dévoiler la vérité ? Avant que Jude ne le retrouve ! Avant que son obsession ne le brise...


Mon avis :

Après le coup de cœur que j'avais eu pour le premier comme pour le second tome, et vu la fin de ce dernier, quel plaisir de se replonger dans cette saga !
Et ce tome conclut de manière magistrale la trilogie. 

Toujours plus sombre, j'ai succombé à l'âme si torturée de Damian, car ce tome se déroule en grande majorité sous son point de vue. Comment, pourquoi, je ne peux pas en dire plus sans spoiler les deux premiers tomes... Ce personnage me fascinait depuis le début, et j'étais ravie d'en savoir plus et d'apprendre enfin son histoire. Comment est-il devenu ce tueur en série surnommé La bête de Dorchester ? Et même si bien entendu ses actes ne sont en aucun cas excusables ou pardonnables, Angel arrive à nous faire comprendre pourquoi... 
Et c'est là toute la magie de la plume de l'autrice, pousser le lecteur dans ses retranchements, lui faire ressentir tous ces sentiments ô combien contradictoires, cette fascination suscitée par Damian car elle nous fait presque entrevoir une lueur d'humanité en lui. 

Ce tome, je l'ai trouvé encore plus glauque, violent et dérangeant que les deux précédents. Certaines scènes nous plongent dans ce que l'être humain a de plus noir. Et j'ai eu tellement d'empathie pour le personnage féminin qui est d'un courage et d'une résilience inouïs.

Angel nous offre une trilogie maîtrisée de A à Z, portée par des personnages emblématiques, qui se seront encrées dans mon âme et mon cœur de lectrice de manière indélébile. Une histoire qui mêle avec brio thriller, romance, ces domaines où elle excelle et cette trilogie c'est de la haute voltige. C'est addictif, nous plonge dans une ambiance moite, dérangeante, terrifiante mais tellement fascinante. 

Cette trilogie est un coup de foudre, un coup de poing, un coup de cœur, un coup d'âme, bref il n'y a pas assez de coups et de mots pour vous faire comprendre ce que j'ai ressenti à la lecture de ces romans. C'est magistral, brillant, lisez cette histoire !

jeudi 23 mai 2024

"Bad for me" T1 de Anita RIGINS

 


Éditions BMR

Collection Ito

Mars 2024

621 pages

8.90 €


Résumé :

Après un épisode traumatisant de sa vie, Amanda Solis rejoint son grand frère à Los Angeles. Stabilité et prudence étaient censés être ses nouveaux mots d’ordre. Cependant, elle oublie son terrible passé le temps d’une soirée universitaire, en acceptant le défi d’aller récupérer le numéro d’un inconnu. Ce qui commence comme un pari stupide se transforme en un véritable ouragan. La jeune femme sait qu’elle risque de se brûler les ailes au contact de Julian. Bien vite, elle découvre les ténèbres qui se cachent dans ses yeux, lui prouvant qu’elle doit rester éloignée.

Comment résister à ce désir qui éclate avec une fureur sans égale entre eux, menaçant d’embraser tout sur son passage ? Quand elle découvre que Julian est lié aux cauchemars qui la hantent, doit-elle fuir une nouvelle fois ?


Mon avis :

Je remercie les éditions BMR pour l'envoi de ce roman !

Ce premier tome nous plonge au cœur de l'université de Los Angeles où Amanda est venue pour y faire ses études mais surtout se rapprocher de son grand frère. Elle souhaite oublier son passé douloureux, prendre un nouveau départ, mais c'était sans compter sur sa rencontre avec Julian, le meilleur ami de son frère.

J'ai été rapidement happée par cette histoire, et ses personnages, notamment celui d'Amanda qui m'a vraiment touchée. Elle a vécu un traumatisme dans son passé qu'elle tente de surmonter mais ses blessures sont encore très douloureuses. Elle souhaite avancer, se créer une safe place où elle se sent bien et surtout en sécurité. Mais sa rencontre avec Julian va ébranler tout ce qu'elle avait prévu. 
Julian c'est ce jeune homme ténébreux, meilleur ami de Zac, le frère d'Amanda, qui est très énigmatique. Avec elle, ils s'attirent autant qu'ils se détestent. 

Anita a construit une histoire complexe, haletante et pleine de rebondissements. Ce tome est assez long, et pourtant, je n'ai pas trouvé de réelles longueurs. Tout d'abord, la plume de l'autrice est très addictive, facilitant la lecture, puis nous avons des retournements de situation, l'intrigue est bien menée et m'a maintenu en haleine, tremblant pour les protagonistes. J'ai adoré être menée par le bout du nez par l'autrice, me faire balader, et surtout me laisser surprendre jusqu'à la fin ! Les dernières révélations amènent encore plus de questions et j'ai hâte de découvrir le second tome !


mercredi 15 mai 2024

"Stupide karma" de Tessa WOLF

 


Éditions Hugo

Mai 2024

457 pages

17€


Résumé :

Après avoir collectionné les mégalomanes, les pervers narcissiques et les égocentriques, je croyais avoir atteint ma dose maximale de salauds. Il faut dire que depuis ma rupture dévastatrice avec Devin, chaque tentative pour trouver l'amour a été ponctuée de déceptions et d'échecs. Mais, je déclare solennellement que c'est terminé !

Quand ma meilleure amie m'envoie à un rendez-vous arrangé, je décide d'offrir une chance à ce bel inconnu pour redonner un peu de peps à ma vie sentimentale. Cependant, le scénario s'est répété avec ce lâche qui a préféré fuir avant même de m'adresser la parole ! Et qui était aux premières loges ? Devin Ryan, toujours aussi arrogant et inaccessible, revenu du passé pour me hanter.

Mais attention, il n'est plus le rebelle mystérieux de mon adolescence. Non, il est désormais le PDG de la chaîne hôtelière de luxe où je traine mon balai en tant que femme de ménage. Autant dire que nos retrouvailles ne sont pas limitées à cet incident malheureux…

Entre gaffes et quiproquos, je touche le fond. Stupide Karma !


Mon avis :

Je remercie Tessa pour sa confiance et la maison d'édition pour l'envoi de ce roman !


Une rom-com avec pour thématiques une relation boss/employée et seconde chance, le tout écrit par Tessa, j'étais très curieuse de la découvrir. Même si j'aime les romances sombres et torturées, j'avoue qu'une petite comédie romantique de temps en temps, ça amène un peu de légèreté dans mes lectures.

J'ai passé un chouette moment avec cette histoire et ces personnages. Pénélope est une jeune femme complètement décalée, peut-être trop pour moi, raison pour laquelle j'ai eu du mal à m'attacher à elle !!! Elle a beaucoup de mal à joindre les deux bouts, malgré son job de femme de ménage dans un prestigieux hôtel. Elle est loufoque, peut paraître je-m'en-foutiste, mais elle est aussi solaire, pétillante. Elle souhaite tellement être aimée qu'elle n'arrive pas à être elle-même. Son comportement cache surtout une énorme souffrance. 
Devin est ce connard arrogant que l'on a du mal à cerner mais qui, lui aussi, cherche à se protéger. 

Leur relation est complexe, et les chapitres flash-back aident à mieux comprendre comment elle s'est construite (et détruite). Ils étaient surtout ces deux adolescents en manque d'amour, qui le cherchaient dans les bras de l'autre, mais ils ne s'aiment pas de la bonne manière. C'est ce type de relation qui donne l'illusion d'apaiser les maux.

J'avoue que cette histoire m'a déstabilisée car, connaissant Tessa, je ne l'attendais pas dans ce type de romance. Tessa, je l'aime dans ses relations torturées, dévorantes, dévastatrices où elle excelle. Et qu'elle nous offre une héroïne aussi loufoque, je ne m'y attendais pas. Mais dans cette histoire, on retrouve tout de même des sujets plus forts, qui amènent de l'émotion au roman, comme elle sait si bien le faire. 
J'ai retrouvé avec plaisir la plume rythmée et addictive de l'autrice, mais avec en plus une petite touche d'humour !

Une bonne romance sur fond de relation compliquée, avec laquelle j'ai beaucoup ri, et qui venant de Tessa aura su me surprendre !

mardi 30 avril 2024

"Los Intocables" T2 de Amar LUNE

 


Éditions New Rules

Avril 2024

515 Pages

19.90 €


Résumé :

À cause de sa meilleure amie, Mira, une jeune femme sans histoire, se retrouve impliquée dans une affaire l'opposant au plus important cartel de Ciudad Juárez, Los Intocables. Le nouveau chef du clan, Eduardo Hernandez, en a fait sa femme pour étouffer le scandale et maintenir sa réputation.
Prise au piège de cette cage dorée dominée par l'argent, la drogue et la violence, Mira est au centre des cartels. Son seul levier pour gagner un peu de liberté et garantir la sûreté de sa famille : créer des liens avec Ed pour gagner sa confiance.
Mais, à ce jeu dangereux de la séduction, Ed et Mira pourraient bien se perdre...
Tous deux n'ont qu'un seul choix : tout faire pour la survie, rien que la survie.


Mon avis :

Je remercie les éditions New Rules pour l'envoi de ce partenariat.


Ce second tome est la suite directe du premier tome, et heureusement vu la fin de ce dernier ! Je vais donc vous en dire le moins possible pour ne pas vous spoiler !

Cette suite a malmené mon cœur et mes émotions du début à la fin... Amar Lune nous plonge une nouvelle fois au cœur du cartel des Los Intocables et rien n'est simple ! C'est un tome riche en rebondissements, en révélations. Toujours plus sanglants, toujours plus violents, Ed et ses hommes sont prêts à tout pour préserver leur organisation. Mais surtout Ed est prêt à tout pour Mira...

Mira et Eduardo évoluent énormément dans ce second tome. 
Mira est plus sûre d'elle, déterminée, toujours altruiste, mais elle sait que pour survivre elle doit faire preuve de loyauté et créer des liens avec Ed. Mais jusqu'à quel point ? 
Ed était tellement dur à cerner dans le premier opus, mais petit à petit, il laisse entrevoir des fêlures aux côtés de Mira, même s'il continue à les cacher coûte que coûte. Avec sa position, la moindre faiblesse peut lui coûter cher. Il est cet homme froid, implacable, dangereux, mais si magnétique et captivant...

Amar Lune aura su avec ces deux tomes me happer complètement dans son histoire, j'ai vibré et frissonné pour Eduardo et Mira. Elle a réussi à nous faire aimer les méchants des histoires, ces narcotrafiquants qui ne connaissent que leur loi, mais je me suis tellement attachée à eux. 
J'ai refermé cette duologie avec les larmes aux yeux et une boule dans la gorge, même si je dois le dire, je ne suis pas d'accord avec cette fin ! Pas du tout d'accord, j'en veux une autre !!! Cependant, même si ce n'est pas la fin que j'aurais souhaitée, elle est tellement réaliste et en accord avec les évènements précédents que je ne peux pas en vouloir à l'autrice. 

Si vous aimez les histoires qui se déroulent au cœur des cartels, plongez dans la chaleur caniculaire de Juarez et succombez pour Los Intocables et la plume envoûtante de Amar Lune. Une duologie coup de cœur pour moi.