lundi 15 septembre 2014

"Envoûtements" de Sylvia Day


Editions Michel Lafon
269 Pages
14.95 Euros



Résumé:

Max Westin. Le sexe incarné.Elle l'a vu, elle l'a senti au premier coup d'oeil. Il est puissant, instinctif. Un être animal. Comme elle l'était avant.
Il retient sa main un peu trop longtemps, et son retard pénétrant lui signifie clairement son intention de la posséder, de la dresser.
- Victoria
Rien qu'un mot, son prénom, mais dit d'une telle manière qu'elle peut presque sentir la laisse autour de son cou.
- C'est dans ta nature, lui murmure t-il, l'envie d'être dominée...
Ainsi commence leur jeu de séduction. Entre illusions et soumissions, la partie est lancée. Mais quand la passion s'en mêlera, qui de Max ou de Victoria portera finalement le collier?


Mon avis:

Je tiens tout d'abord à remercier les éditons Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cet envoi!

Je souhaitais découvrir Sylvia Day depuis un petit moment car sa saga Crossfire a de bonnes critiques. Je dois avouer que je n'ai pas plus accrocher que ça avec ce livre...

Je ne vais pas vraiment vous résumer l'histoire car le synopsis n'en dit pas beaucoup donc...
Commençons par les points positifs!
La couverture est juste splendide (comme beaucoup chez Michel Lafon!). Elle est très belle!
Ensuite l'univers créé par l'auteure est vraiment sympa. Cette mythologie avec des sorciers, des métamorphes, des chasseurs, j'ai bien aimé.

Les points négatifs, et là ils sont nombreux!
Tout d'abord, l'univers dans lequel on est plongé, même si je l'ai trouvé très intéressant, il est beaucoup trop survolé. Nous n'avons pas assez de précisions à mon goût, il aurait mérité d'être plus approfondi. Sylavia Day nous plonge là dedans dès les premières pages et ça m'a un peu perdue...
Ensuite, les personnages m'ont laissé de marbre. 
Victoria est froide, dure, je n'ai pas réussi à avoir d’empathie pour elle, c'est dommage. Elle est décrite comme une dominatrice, une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, encore moins par les hommes et dès que Max s'approche, elle perd toute personnalité comme par enchantement. Je n'ai pas trouvé ça crédible.
Max, lui, me m'a fait ni chaud ni froid. Il est sensé être le sexe incarné, passionné, viril, et pour moi non ça ne l'a pas fait. Il est un "mâle" uniquement quand une femme est sous sa coupe, soumise. ça m'a un petit peu irritée!!! (La féministe qui est en moi sans doute!!!)
Dernier point qui m'a déçue et non des moindres, les scènes de sexe. Trop nombreuses sans réel intérêt pour l'histoire. J'avais plus l'impression qu'elles étaient là parce que c'est un roman érotique et qu'il en fallait. Tout est profusion au sexe sans réel intérêt. 
Je les ai trouvé beaucoup trop crue, vulgaires. J'ai levé les yeux au ciel à de nombreuses reprises. Les livres érotiques sont sensés nous émoustiller, là non aucune sensualité, juste du sexe.

L'écriture de l'auteure est cependant assez fluide, rythmée, mais elle ne m'a fait passé aucune émotion. Dommage car j'en attendais plus. Je pense que je ne resterais toutefois pas sur ce ressenti, je donnerai une nouvelle chance à Sylvia Day avec un autre roman!


Ma note:
2/5




1 commentaire:

  1. Nos avis se ressemblent, en fait j'ai rien aimé dans ce livre

    RépondreSupprimer