mercredi 20 juin 2018

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" de Ingrid Desjours


Editions Pocket
2014
333 Pages
7.50€


Résumé:

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir.

Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée...


Mon avis:

J'ai acheté ce roman au salon du polar entre deux mers. Je ne savais pas quel livre prendre à Ingrid Desjours et elle m'a conseillé celui ci et il a été dévoré en 24 heures. J'ai adoré ce roman.

Marc a vécu un drame dans sa vie personnelle qui se répercute également dans sa vie professionnelle. Suite à un accident où il est ressorti atrophié, son supérieur se voit dans l'obligation de le transférer à la brigade des moeurs.
Barbara de son côté vient d'obtenir son diplôme d'esthéticienne et d'être embauchée dans un salon. Elle vit avec sa mère aveugle et son père les a abandonnés alors qu'elle était encore enfant.
Je n'ai pas envie de vous en dire plus en ce qui concerne les personnages car, je trouve même que la quatrième de couverture en révèle trop et franchement je crois que ce roman doit se découvrir au fil de la lecture comme je l'ai fait moi même, sans avoir lu le résumé.

Je me suis donc plongé dans ce roman sans rien en savoir et quelle claque j'ai prise.
Ce roman est noir, glauque, je me suis sentie mal à l'aise à de nombreuses reprises au cours de ma lecture, comme seul un excellent roman noir sait le faire.

Les deux personnages principaux sont tout deux très atypiques.
Barbara est une jeune femme très introvertie, elle vit avec une mère violente malgré sa cécité, une mère qui la rabaisse sans arrêt, une mère très aimante quoi... (Ironie, ironie...). Elle vit quelque chose de très dur au début du roman, une scène que j'ai bien eu du mal à affronter. Tout au long du roman, j'étais très peinée pour elle.
Marc est son exact opposé. Un homme très dur et cynique. Il ne cherche pas à se faire apprécier autant par ses pairs que par le lecteur. Ce qu'il a vécu est très dur et il n'en est pas ressorti indemne. Il est continuellement dans la provocation, comme si il forçait les gens à ne surtout pas l'apprécier, ou à l'approcher. Cependant, j'ai beaucoup aimé son évolution tout au long du roman. J'ai été continuellement partagé entre la pitié ou la colère envers ce personnage.

L'histoire imaginée par Ingrid Desjours est percutante, noire et terriblement addictive. J'ai eu beaucoup de mal à lâcher mon roman, heureusement que je l'ai lu sur mon jour de repos! Un fois plongée dedans, impossible d'en ressortir!
L'écriture est vive, brute et crue, elle ne va pas par quatre chemins pour nous exposer les choses, et c'est très violent à lire à certains moments. Dès la première page, elle prend le lecteur par la main pour ne plus le lâcher et l'amener exactement là où elle le souhaite.
Pour la fin, même si j'avais deviné certains éléments, je n'ai pas été déçue car j'ai été totalement captivée par l'histoire et par les personnages. 
C'est un thriller psychologiquement particulièrement glauque, qu'Ingrid Desjours nous présente sans concession, sans prendre de pincettes mais qui ne plaira pas à tout le monde. Personnellement, ça l'a fait! J'ai un autre roman dans ma PAL de cette auteure, j'espère trouver rapidement le moment de le lire!


Ma note:
4.5/5


lundi 18 juin 2018

"Nymphéas noirs" de Michel BUSSI



Editions Pocket
2013
493 Pages
7.90€


Résumé:

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.



Mon avis:

Cela fait des mois qu'on m'a prêté ce livre et j'ai mis un temps fou à le lire et je ne sais même pas pourquoi, sans doute pas le moment!

A Giverny, village où le célèbre peintre Claude Monet a fini sa vie, nous allons suivre l'histoire de 3 femmes, Fanette une petite fille de 11 ans, Stéphanie, l'institutrice du village et une dame de 80 ans qui habite le vieux moulin du village. 
Après qu'un meurtre ait été commis, l'inspecteur Laurenç va mener une enquête compliquée où l'ombre de Monet est partout.

J'ai découvert cet auteur l'été dernier avec Un avion sans elle que j'avais beaucoup apprécié. Ici il part sur le sujet de la peinture, Claude Monet qui tient une place prépondérante dans son roman.
C'est un livre que j'ai mis pas mal de temps à lire, je voulais vraiment l'apprécier, et comme je ne connais vraiment rien à la peinture, je ne voulais passer à côté de rien de l'histoire et de l'enquête.

J'ai beaucoup apprécié tous les personnages principaux.
L'inspecteur Laurenç tout juste arrivé de son sud natal se sent un peu perdu à Giverny, ce village qui paraît un peu à part, comme si il avait une vie bien à lui. Et encore heureux pour l'inspecteur, il est amateur de peinture!
Les trois femmes aussi sont toutes intéressantes à suivre, chacune à sa vie, ses préoccupations, ses joies, ses peines, ses tourments...

Franchement tout au long de la lecture de ce roman, j'ai eu l'impression d'être dans le flou comme dans un brouillard... Et lorsque arrive le dénouement final, l'explication à tout, j'ai fait ah ok! Je suis sorti de ce brouillard ravie de ma lecture et m'être fait balader comme ça.
C'est un peu comme un magicien qui agite un foulard d'un côté pour en planquer un autre du côté opposé. 
On m'aurait poser la question à moitié du roman, j'aurais dit qu'il était bien mais sans plus, jusqu'à la derniere partie qui m'a totalement scotchée!
Tout au long de l'enquête, on suit les deux policiers qui paraissent totalement perdus et qui perdent le lecteur avec eux! On ne sait pas où l'enquête peut aller, où Michel Bussi veut nous amener, et franchement à aucun moment, je n'ai vu venir l'explication, pourtant j'en avais érigé des hypothèses!!!!!
C'est un polar rondement bien mené que nous offre là Michel Bussi, il est parfaitement ficelé, il sait où il va et comment amener son lecture du point A au point B, j'ai vraiment adoré!
Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman, il n'est ni glauque, ni sanglant, il faut plutôt le voir comme un casse tête, où à la fin le lecteur a toutes les réponses à ses questions, où toutes les pièces du puzzle trouvent sa place!

Ma note:
4.5/5



mercredi 13 juin 2018

"Gévaudan" T1 de Gilles VINCENT


Editions Paul & Mike
2014
11.30€
221 Pages


Mon avis:

Deux cent cinquante ans plus tard.... elle est de retour. Des bucherons decouvrent le corps d'une photographe dans les bois du Mont Mouchet. Un jeune pecheur est retrouve en lambeaux au bord de la riviere. Dans les heures qui suivent, un berger est attaque au beau milieu de son troupeau. Au coeur du Gevaudan, la terreur s'installe. La Bete aurait-t-elle traverse les siecles pour frapper a nouveau ?
En vacances dans la région, Michael Connors, treize ans, son frère Vel, leur amie Rose et leur chat Wilde, matou au QI de chat-policier, vont se retrouver au coeur de l'affaire et se lancer dans une enquête trépidante qui les mènera au coeur de l'histoire.


Mon avis:

J'ai découvert ce roman un peu par hasard en me baladant dans un salon du polar et quand j'ai vu la couverture j'ai craqué rapidement! Depuis mon enfance, je suis fascinée par l'histoire de la Bête du Gévaudan, sans que je sache réellement pourquoi! Sans doute pour le mystère à élucider.
Je me suis donc plongée avec plaisir dans ce petit roman jeunesse qui a été dévoré en quelques heures!

Michael, Vel son frère et leur amie Rose vivent en Angleterre et pour des vacances, ils partent en vacances en France au coeur du Gévaudan. Voilà qu'à peine arrivés, des meurtres sont perpétrés dans la région qui ne sont pas sans rappelés ceux de la Bête du Gévaudan survenu 250 ans plus tôt. Adeptes des mystères à résoudre, ils vont se lancer avec Wilde, leur super chat dans la résolution de l'enquête et pourquoi pas résoudre le mystère de la Bête qui a frappé par le passé.

Comme ce roman est assez court, je ne vais pas trop en dire.
C'est un roman jeunesse donc facilement accessible mais attention pas trop jeune non plus, il y a quand même des meurtres qui sont commis et on a quelques petits détails qui peuvent choquer les plus jeunes.
Le groupe de jeunes ados est agréable à suivre. Ils ont tous leur petite particularité (oui ça peut paraître cliché, mais il ne faut pas oublier que l'on ait dans un roman jeunesse!!). Mais j'ai aimé le cheminement qu'ils ont tout au long du livre, leur réflexion sur l'enquête, je me suis laissée embarquer tout simplement!
L'enquête en elle même est bien suivie, bien pensée. Oui je suis habituée à lire des thrillers adultes donc forcément elle est gentillette mais elle n'en reste pas moins plaisante à lire. 
La fin et les révélations sur la Bête du Gévaudan m'ont fait pensé à quelque chose que j'ai déjà lu (ou vu) mais elle reste vraiment crédible et pas plus farfelue que certaines qui ont pu être avancées.

J'ai donc passé un excellent moment avec ce livre, je me suis prise au jeu, et j'ai été déçue quand je l'ai terminé. Les autres tomes me tentent énormément, je sais de quoi traite les deux suivants et l'auteur m'a avancé les sujets des autres à venir et je suis plus qu'impatiente de me les procurer et de me plonger dedans!

Pour les jeunes qui veulent tenter le polar (ou les moins jeunes d'ailleurs), je vous conseille ce roman qui prend le parti de résoudre un des plus grands mystères de l'Histoire de France! J'ai adoré un vrai petit coup de coeur!! J'ai hâte de me procurer la suite!


Ma note:
5/5

mardi 5 juin 2018

Concours 6 Ans

Le mois dernier le blog a fêté ses 6 ans!!

Déjà 6 ans, franchement j'en reviens pas!!!!
Comme tous les ans, j'ai envie de remercier encore et toujours les maisons d'édition qui me font confiance, que ce soit régulièrement ou ponctuellement, les auteurs également...
J'ai pu en rencontrer certains sur des salons, mais malheureusement ma vie fait que je n'en fais pas assez à mon goût mais bon...
Et je tenais à vous remercier aussi bien sûr! Vous êtes de plus en plus à me suivre et ça me fait vraiment chaud au coeur!

Pour cela, je vous ai concocté un petit concours qui j'espère vous plaira!!

Pour les conditions, rien de fifou!!

* Remplir le formulaire google ICI
* Le concours se déroule du moment de sa publication au 19/06 Minuit
* Le concours est ouvert à la France uniquement, désolé pour les autres pays...
* Les lots seront envoyés par les maisons d'édition, l'auteure ou moi même, nous ne pourrons être en aucun cas tenu responsable en cas de perte, de vol ou de détérioration du lot par nos chers amis de La Poste...

Pour les lots voici les photos des livres à gagner:




Voilà, je pense vous avoir tout dit!

J'espère que ce petit concours vous plaire!!!!
Et encore merci à tous de me suivre!!

dimanche 3 juin 2018

"La mélancolie du kangourou" de Laure MANEL


Editions Michel Lafon
Mai 2018
18.95€
346 Pages
Cliquer ICI pour acheter ce roman!


Résumé:

Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement.
Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrépressible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson. 
Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?
Il n'est jamais trop tard pour (ré)apprendre à aimer.


Mon avis:

Je remercie les éditions Michel Lafon et Camille en particulier pour l'envoi de ce roman.

J'ai lu l'an dernier le précédent roman de l'auteure, La délicatesse du homard qui avait été un joli coup de coeur. J'étais très impatiente de découvrir son nouveau livre et rebelote c'est encore un coup de coeur. Laure Manel a le don de raconter des histoires belles et touchantes qui savent me parler.

Antoine d'apprête à devenir papa mais voilà que Raphaëlle, sa femme connaît des complications pendant l'accouchement et n'y survit pas. Il se retrouve alors esseulé avec un nouveau né, ne sachant comment gérer la situation. Il décide d'embaucher Rose comme nourrice pour s'occuper du nourrisson. Elle qui a juste la vingtaine déborde de joie de vivre va amener dans la vie d'Antoine un souffle nouveau.

Dès les premières pages de ce roman, j'ai versé ma petite larme. Je me suis dit que ça commençait bien!! Par la suite, même si certaines situations sont touchantes et émouvantes, l'auteure ne nous met jamais de drama pour nous tirer les larmes, c'est toujours fait avec beaucoup de subtilité et de douceur, c'est la vie, elle est comme ça, parfois douce, parfois terrible...

J'ai adoré le personnage de Rose. C'est une jeune femme pétillante, qui essaye toujours de voir la vie du bon côté, elle est très solaire. Elle fait les choses avec tellement de naturel qu'elle en est très réaliste, c'est un personnage tiré de la vie de tous les jours. Elle va prendre soin de la petite Lou, mais tout en sachant très bien où est sa place. Elle n'est pas sa mère, mais elle lui amène l'amour dont elle a besoin sans prendre le rôle qui ne lui revient pas. C'est assez difficile à expliquer, je pense qu'il faut lire le roman pour comprendre!
Antoine ne m'a pas laissé de marbre non plus. Cet homme connaît dans une même journée la joie de devenir papa et le malheur immense de perdre sa femme. Il ne sait absolument pas comment gérer cette situation. Autant on dit souvent que l'instinct maternel vient de suite, la maman porte le bébé, elle crée un lien avec dès les premiers instants où elle le porte. Pour le papa c'est très différent. Il apprend à connaître son bébé par la suite, et là il doit aussi affronter la perte de sa femme et il a beaucoup de mal à se rapprocher de sa fille. Même si sa réaction est très dure dans les premiers jours de vie de Lou, elle est totalement compréhensible à mon sens. Mais tout au long du roman, j'ai aimé son évolution, ses remises en question, même si certaines peuvent arriver un peu tard!!

Laure Manel nous offre encore une merveille de roman. Elle a une écriture très belle et fluide, qui rendent la lecture addictive. Et pourtant, j'ai fait traîné ce roman sur plusieurs jours car je n'avais pas envie de quitter les personnages auxquels je m'étais beaucoup attachée.
C'est une belle histoire de vie, elle prend le temps de nous exposer les événements, tout arrive au moment opportun où ça doit se produire. L'auteure y va en douceur et en délicatesse. C'est un roman qui m'a chamboulé car il est emplie d'émotions diverses et variées, il est plein de vie tout simplement, ce qu'elle a de meilleur et ce qu'elle a de pire, les épreuves et les douleurs que l'on doit tous affronter. Il est plein de réalisme tout simplement...


Ma note:
5/5

mardi 29 mai 2018

"La fille des templiers" de Mireille CALMEL


Editions XO
Mai 2018
19.90€
361 Pages
Cliquer ICI pour acheter ce roman!


Résumé:

19 mars 1314. Jacques de Molay, le dernier grand maître de l’Ordre du Temple, est brûlé en place publique.
Il a été condamné par le roi Philippe le Bel qui reproche aux Templiers de dissimuler un fabuleux trésor.
Mais le jour du supplice, une colombe dépose un message entre les mains du souverain.
C’est la malédiction, terrible : le Roi et ses fils paieront pour ce crime !

Huit ans plus tard… 

15 juillet 1322. Une jeune paysanne, Flore Dupin, est pourchassée par les soldats de Charles IV.
Quel secret détient-elle ?
Qu’a-t-elle à voir avec l’ordre du Temple ?
Un homme lui confie :
– Avant de mourir, le roi a prononcé ton nom !


Mon avis:

Je remercie grandement les éditions XO pour l'envoi de ce roman!

Mireille Calmel est pour moi une incontournable dans le roman historique et je suis toujours à l'affût de ses nouvelles sorties! Je remercie donc d'autant plus les éditions XO de me l'avoir envoyé! Ici elle nous entraîne dans une France troublée par l'inquisition.
Nous allons faire la connaissance de Flore, jeune campagnarde, à la vie tranquille qui se retrouve à devoir échapper au moine inquisiteur et aux soldats envoyés par Charles IV car elle serait à l'origine d'une malédiction menaçant le roi et ses prédécesseurs depuis plusieurs années... En effet, le jour où Jacques De Molay, grand Maître de l'ordre du temple a été exécuté, le roi Philippe Le Bel a reçu un message contenant une malédiction, et Flore en ferait partie...

Comme à chaque fois avec un roman de Mireille Calmel, ça a été un superbe moment de lecture.
Je ne suis vraiment pas habituée à lire des romans ayant pour thème les templiers (et pourtant j'en ai plein la maison car mon mari en lit tout un tas!!) et c'est avec plaisir que j'ai découvert tout ça sous la superbe plume de Mireille.

Dès les premières pages, on est de suite dans le vif du sujet, on part dans une quête et une course effrénée qui ne s'arrêtera qu'au dernier chapitre. Un prologue pour planté le décor et hop dès le premier chapitre, on est au coeur de l'action. 

Mireille Calmel a le don pour nous offrir des héroïnes fortes, courageuses et très en avance sur leur temps.
Flore ne déroge pas à la règle. Elle est jeune, tout juste sortie de l'adolescence, et bien qu'elle soit dépassée par les événements elle fait preuve de beaucoup de courage et de dignité. Elle ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive, ce qu'on lui reproche, elle ne sait plus à qui elle peut faire confiance et pourtant, elle avance coûte que coûte.
Jeanne l'autre héroïne du roman est elle aussi pleine de conviction et de droiture. Elle a des choses à faire et elle ne se détourne pas du chemin qu'elle s'est tracée, même si ça doit la mettre en danger ou aller à l'encontre de ses sentiments. Elle est aussi très forte.
Les personnages masculins sont tous très différents.
 Il y a Armand, qui est admirable, il aide Flore pour diverses raisons que je ne vous dévoilerai pas!!! C'est un personnage masculin que j'ai beaucoup apprécié.
Il y en a beaucoup d'autres, qui sont soit mené par le pouvoir, soit par l'amour, mais tous sont extrêmement déterminés.

La plume de Mireille Calmel est comme toujours envoûtante et entraînante. Elle n'a pas son pareil pour nous conter des histoires et nous plonger dans l'univers qu'elle a décidé. 
C'est ici une partie de l'Histoire de France que je connais moins, mais qui n'en ai pas moins fascinante. Elle nous embarque dans une aventure sans temps morts où le lecture n'a pas vraiment le temps de reprendre son souffle entre combat, fuite et révélations. 
Son écriture est poétique et enchanteresse, je ne me lasse pas de lire ces écrits.
Et comme bien souvent, elle termine sur un énorme cliffhanger et nous lecteurs on attend qu'une chose c'est la suite, qui d'après elle devrait arriver rapidement.... Heureusement! J'ai hâte!!

Pour résumer, si vous aimez vous laissez conter des histoires fascinantes, où l'on embarque facilement avec un style unique, des personnages attachants et courageux, je vous conseille grandement de découvrir La fille des templiers, et au sens plus large, les écrits de Mireille Calmel!


Ma note:
5/5





mercredi 23 mai 2018

"Welcome to Kiwiland" de Aby Cyclette


Editions Michel Lafon
24 mai 2018
20€
Cliquer ICI pour acheter ce livre!


Résumé:

Le journal de bord drôle et émouvant d'une jeune alsacienne backpacker qui s'installe en Nouvelle Zélande et rêve d'apprendre le "Haka".
300 Pages de Bandes dessinées truffées de conseils pratiques à tous ceux et celles qui rêvent de séjourner en Nouvelle Zélande.
Un roman graphique aux allures de petit guide pratique!


Mon avis:

Je remercie les édiitons Michel Lafon, et Camille plus particulièrement pour ce partenariat!!

Je n'ai clairement pas l'habitude lire des bd ou des romans graphiques mais quand celui ci a été proposé je me suis dit pourquoi pas, d'autant plus que le speech me tentait assez! Et franchement ça a été un très chouette moment de lecture!!

Aby Cyclette est une jeune strasbourgeoise qui rentre d'un périple au Québec avec la ferme intention d'y retourner pour y vivre. Mais l'attente de son visa est tellement longue qu'elle décide de continuer à voyager en attendant son obtention. Et l'exact opposé de Strasbourg c'est la Nouvelle Zélande! La voilà embarquer dans un périple au bout du monde pour plusieurs mois qu'elle va nous raconter dans son roman.

Déjà, je ne sais pas pourquoi mais je m'attendais vraiment à lire une bd mais non ce roman ne se présente pas comme ça.
A chaque page, Aby Cyclette va nous raconter une anecdote sur son expérience en Nouvelle Zélande. Des préparatifs de son départ, à sa colocation, son job en passant par toutes les formalités administratives!
Au fil des 300 pages, elle nous conte son aventure, ses coups de blues, ses moments de bonheur, de doute, bref tout ce qui fait de ce périple un moment unique dans une vie! 
Elle enrichit également ses dessins de photos personnelles qui sont un plaisir à regarder et à découvrir...

Les dessins sont épurés, colorés et très agréables a regarder. Les pages ne sont pas surchargés, ce qui facilite grandement la lecture! 
Les dialogues sont soit en français soit en anglais mais dans un cas, comme dans l'autre il y a toujours la traduction dans l'autre langue en bas de page.

J'ai adoré l'humour avec lequel elle nous raconte son aventure, sans cacher les moments de doute ou de peur qu'elle a pu avoir. En tout cas une chose est sûre j'ai adoré la suivre dans son périple, découvrir un peu plus la Nouvelle Zélande, pays qui fait rêver et si un jour, j'ai la chance de pouvoir y aller, je me replongerai avec plaisir dans son récit!

Un petit roman graphique tout mignon que je vous conseille de découvrir!




Ma note:
5/5