mercredi 20 février 2019

"Le jeu de l'ombre" de Sire Cédric


Editions Pocket
2012
597 Pages
7.90€


Résumé:

Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d'adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ?
Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu'à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ?
Atteint d'un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d'entendre la musique. Mais il ne s'agit que du début de sa déchéance. Dans l'ombre, quelqu'un l'observe... quelqu'un qui veut jouer avec lui. Un jeu au goût de sang... Il s'engage alors dans un combat désespéré.


Mon avis:

Sire Cédric est un auteur que j'affectionne particulièrement. Il écrit toujours des thrillers prenants et angoissants, avec une excellente plume. Et je n'avais jamais lu celui ci (oui je m'en garde toujours quelques uns dans ma PAL!), c'est maintenant chose faite!!

Malko fait parti d'un groupe de rock qui fonctionne assez bien et il profite de tout ce qui en découle, les filles faciles, la drogue,... Il brûle la vie par les deux bouts. Un soir après un concert, Malko a un grave accident dont il sort vivant miraculeusement. Mais suite à ça il n'entend plus aucune note de musique, sa vie va en être totalement bouleversée, d'autant plus que des événements étranges vont d'enchaîner...

Sire Cédric nous offre encore ici un excellent thriller en y ajoutant toujours sa touche personnelle de fantastique.
Dès les premières pages, on est embarqué dans l'histoire de Malko et petit à petit le mystère autour de sa situation s'épaissit. Sire Cédric fait en sorte de perdre le lecteur dans les recoins sinueux du cerveau de Malko pour mieux le surprendre à la fin.
Le personnage de Malko est parfaitement développé, mais par contre je n'ai jamais réussi à m'attacher à lui. Il est imbu de lui même, sait qu'il est beau et qu'il a une certaine notoriété et il en profite allègrement. Malgré ce caractère auquel je n'ai pas adhéré, je n'ai pu m'empêcher d'être toucher par tout ce qui lui arrive. On se pose constamment la question de savoir si il devient fou ou si quelqu'un s'évertue vraiment à lui pourrir la vie...

Comme je l'ai dit plus haut, Sire Cédric, comme toujours, mène parfaitement sa barque (et le lecteur). Il sait dès le début où il va nous emmener, et comment il va nous y emmener. Même si il y a une chose que j'avais deviné (et encore à 50 pages de la fin...!) il a réussi à me bluffer sur le reste. 
Il a toujours cette écriture très visuelle et cinématographique. Une écriture brute, sans détour. Même si ce roman est bien moins sanglant que les précédents que j'ai pu lire de cet auteur et moins angoissant, il en est tout de même prenant.
Et la petite cerise sur le gâteau, c'est de retrouver le personnage d'Alexandre Vauvert que j'ai tellement adoré dans la saga avec Eva Svarta. Normalement on doit lire ce roman avant cette saga mais franchement ça ne m'a absolument pas gêné dans ma lecture...

Pour résumé, un roman que l'on peut conseiller à ceux qui n'ont pas l'habitude de lire du thriller, car il n'est pas trop sanglant ni trop angoissant, mais c'est une lecture prenante avec des personnages intéressants et aboutis que l'on prend plaisir à suivre. Et dans tous les cas, découvrez Sire Cédric, c'est un auteur de thriller français avec une plume magnifique qui mérite d'être lu!


Ma note:
4/5

lundi 18 février 2019

"Room Hate" de Penelope WARD


Editions Hugo Poche
Juin 2018
354 Pages
7.60€


Résumé:

Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.
Quelques années plus tard, ils héritent de la maison.
Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant. Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont resurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.



Mon avis:

J'ai reçu ce livre en cadeau à Noël dernier, et il me tentait tellement que je n'ai pas eu envie de le faire trop traîner dans ma PAL, et j'ai eu raison car ça a été un joli petit coup de coeur!!

Amélia est institutrice et sa grand mère maternelle qu'elle aimait profondément est décédée quelques semaines plus tôt. Cette dernière lui a légué sa superbe maison sur la plage. Mais voilà qu'elle en a aussi légué la moitié à Justin, qui habitait à côté avec ses parents lorsqu'il était enfant. Avec Amélia, ils étaient très amis mais leur séparation n'a pas été facile, et leur future cohabitation ne le sera pas non plus...

Ce roman a été une petite pépite pour moi, je l'ai lu avec tellement de plaisir.
Amélia et Justin m'ont tout de suite beaucoup plu.
Amélia est une jeune femme qui est naturellement attachante. Elle est pleine de douceur et de tendresse. Elle n'a jamais un mot plus haut que l'autre. Même lorsqu'elle retrouve Justin avec lequel on sent de suite l'animosité qu'il ressent pour elle, elle fait tout pour garder son calme et arrondir les angles. 
Justin au début se comporte comme un parfait salop. On sait qu'il s'est passé quelque chose entre eux, et sa rancoeur est tenace, c'est le moins que l'on puisse dire. Il est odieux avec Amélia, très dur et intransigeant. Puis on va le découvrir et là on fond carrément!
Leur relation a tous les deux est vraiment mignonne et touchante. Dans leur enfance ils se sont rapprochés car il étaient tous les deux délaissés par leurs parents respectifs et Nana, la grand mère d'Amélia fait le lien, leur sert de parent de substitution et l'amitié qui les lie, la relation qu'ils vont nouer est absolument géniale, elle m'a beaucoup attendrie.

J'ai été totalement happé par le style si addictif de l'auteure, et ce dès les premières pages. Elle nous plante le décor rapidement, on se retrouve vite dans cette maison splendide sur la plage et on a plus du tout envie de la quitter! Elle sait très bien pimenter l'histoire entre Amélia et Justin et se permet même le luxe de nous offrir un revirement de situation en plein milieu du roman. Et là, l'histoire prend un tout autre tournant, que j'ai presque encore plus apprécié que le début! Mais non non je ne vous en dirais pas plus!!

Retenez juste que cette histoire est mignonne à souhait, un roman avec un superbe histoire d'amitié, d'amour de pardon. Une parfaite romance doudou, avec des personnages ô combien attachants, et une plume extrêmement addictive! Bref, je vous recommande ce roman si vous aimez ce style de romance!!


Ma note:
5/5



jeudi 14 février 2019

** TAG St Valentin **



Aujourd'hui, comme vous le savez tous, c'est la St Valentin, fête des amoureux (mais je rappelle qu'il n'y a pas de jour pour s'aimer et le prouver à la personne que l'on aime ;) ),
j'ai donc décidé de reprendre un TAG inventé par Cécilia de la page Facebook Livres et citations en série!
Par contre je ne me suis pas concentrée sur mes lectures de l'année passée, mais peut importe!

1. Demande en mariage : La romance que j’ai préférée ? 
I Hate U Love Me de Tessa Wolf, j'ai eu un véritable coup de foudre pour la romance entre Elena et Fares. Ascenseur émotionnel garanti!

2. Indécise : Le meilleur triangle amoureux ?
Alors même si ce n'est pas vraiment un triangle amoureux à proprement parler je dirai Hannah, Leith et Grigore des étoiles de Noss Head de Sophie Jomain... Parce que j'ai presque préféré Grigore à Leith...!

3. Coeur brisé : Le livre qui m’a fait le plus pleurer ? 
Nos étoiles contraires de John Green et Avant toi de Jojo Moyes, les deux à égalité!

4. Beauté : La plus belle couverture ? 
La version illustrée des Etoiles de Noss Head de Sophie Jomain, les objets livres sont splendides!

5. Valentin : Le bookboyfriend de l’année 2018/2019 est ? 
Fares de IHULM (Encore!) sans conteste, mon book boyfriend pour longtemps je crois!!

6. Rupture : une saga ou je ne lirais pas la suite ? 
Là aucune ne me vient... En général, même je n'aime pas le premier tome, je laisse souvent une chance à la suite!

7. Impatiente : Le livre dont j’attends la sortie avec impatience ? 
"Will you play" de Alicia Garnier, j'avais commencé à le lire sur Wattpad, j'ai hâte de finir de découvrir cette histoire!

8. Chocolat : Le livre que j’ai dévoré ? 

Room Hate de Penelope Ward, que je viens de terminer et qui a été un joli coup de coeur!

9. Surprise : le livre dont je n’attendais pas grand chose et que j’ai adoré ? 

Nick and Sara de Pauline Libersart, un roman que j'ai ouvert comme ça et la duologie a été un énorme coup de coeur!

10. Histoire éternelle : LE livre que je préfère (toutes années confondues) ?

Je dirai mon premier New Adult, Beautiful Disaster, Travis m'a marqué et ça a été une révélation!


Voilà, j'espère que ce petit Tag vous aura plu!! N'hésitez pas à me faire part de vos réponses en commentaires!!
Bisous et bonne St Valentin à tous!!


lundi 11 février 2019

"Extreme lover" de Chloé WILKOX



Editions Addictives
21 Février 2019
742 Pages
19€


Résumé:

Le plus attirant des interdits.
Bad boy tatoué et skateur professionnel, Aaron vit à cent à l'heure et ne s'attache à personne. C'est trop dangereux. Ce qu'il veut, c'est vivre le moment présent. S'amuser, coucher avec les plus belles filles et, quand son heure sonnera, partir sans regrets mais surtout, sans personne à regretter. Il suffit d'une fête pour que tout bascule. Etudiante en première année de droit, Kim a tout de la fille parfaite : sérieuse, déterminée, en couple depuis des années... Aaron n'aurait jamais dû la croiser, encore moins être séduit. Mais un bad boy ne refuse jamais un défi.
Il ne regrettera rien… sauf elle.


Mon avis:

Je remercie Babelio et les éditions Addictives pour cet envoi!

Lorsque Aaron rencontre Kim lors d'une soirée étudiante à la fac de Berkeley, tout les oppose. Lui Skateur professionnel, tatoué qui enchaîne les filles et elle, jeune étudiante en droit sérieuse qui débarque à Berkeley à des milliers de kilomètres de chez elle et de son petit ami. Et pourtant, l'attirance est immédiate entre eux et va mettre leur vie respective sans dessus dessous...

C'est la première fois que je découvre cette auteure et j'ai beaucoup aimé son style. Elle a une écriture très dynamique et addictive (et heureusement car ce beau bébé fait quand même plus de 700 pages!!). Et malgré son nombre conséquent de pages, j'ai été rapidement captivé et happé par l'histoire entre Aaron et Kim. La seule chose qui empêche ce roman de finir en coup de coeur, ce sont ces personnages auxquels j'ai eu beaucoup de mal à accroché au début du roman (mais je vous rassure ça s'arrange par le suite!)

Aaron m'a agacé, irrité, mise en colère durant les premiers chapitres. Il est presque imbuvable... Enfin dans tous les cas il ne m'a pas laissé indifférente! Il souffle constamment du chaud et du froid avec Kim et il a des réactions complètement disproportionné à mon sens. Parfois il pète un plombs pour rien, il ne lui laisse jamais le bénéfice du doute et ça m'a profondément agacé!! Puis petit à petit, il évolue, il se remet en question et là il devient vraiment le book boyfriend idéal!
Kim, je l'ai bien apprécié dès le début. C'est une jeune fille sérieuse, mais sans être cucul, elle sait s'amuser et faire la fête tout en ayant conscience du sérieux qu'elle doit avoir dans ses études. Puis petit à petit on découvre qu'elle cache quelque chose, et que si elle est partie si loin de chez elle, ce n'est pas pour rien et son secret m'a vraiment touché, ça a renforcé l'empathie que j'avais pour elle. En fait, la seule chose qui m'a agacé avec ce personnage c'est qu'elle ne résiste pas à Aaron, jamais. Même si elle a quand même du caractère, peut importe comment il se comporte ou ce qu'il lui dit, elle revient lui manger dans la main dès qu'il claque des doigts, et les personnages comme ça qu'est ce que ça peut m'irriter!! Mais c'est un personnage très touchant, à fleur de peau, qui se donne les armes pour se reconstruire. Elle fait preuve d'une force de caractère certaine.
Mention spéciale pour tous les personnages secondaires, Shelby, Lukas, et tous les amis de Aaron et Kim, qui sont extrêmement bien développés, chacun à son histoire personnelle qui apporte du piquant et du pep's. Ils sont essentiels à l'histoire et ne font clairement pas de la figuration. L'auteure prend le temps de parfaitement développer ses personnages secondaires, et certes du coup le livre a un certain nombre de pages, mais on n'a cependant aucun temps mort et c'est nécessaire à la trame du roman.

Comme dit plus haut, j'ai adoré le style de l'auteure. C'est punchy et très agréable à lire, et elle arrive à aborder tout en délicatesse et en justesse des sujets compliqués à traiter. Des sujets auxquels les jeunes peuvent être confronter et dont il faut parler. Je n'ai pas envie de vous en dire beaucoup plus pour ne pas vous spoiler car ce serait dommage... Elle nous offre une romance qui ne pourra pas laisser indifférent tout en y ajoutant des petits touches de drame et de suspense. Elle mène parfaitement sa barque (et le lecteur) par le bout du nez et je n'ai pas vu venir certaines choses!
 C'est un roman que j'ai franchement beaucoup aimé, qui est très addictif et je prendrais beaucoup de plaisir à découvrir d'autres œuvres de Chloé Wilkox!


Ma note:
4/5

mercredi 6 février 2019

"Les Morgan's" T1 Tj de Pascale STEPHENS


Editions BMR
Janvier 2019
Format Ebook
9.99€


Résumé:

À seulement 22 ans, TJ travaille d’arrache-pied pour sauver le garage familial et rembourser dans les temps les dettes que son père leur a laissées, à elle et à ses frères.

Il y aurait bien une solution. Darell Cooper, un homme insupportablement charmant, propose d’acheter la Ford GT40 de TJ. Celle qui appartenait à sa mère. Celle qu’elle s’est promis de ne vendre sous aucun prétexte…


Mon avis:

Je remercie Net Galley et BMR pour ce partenariat!

Pascale Stephens, j'ai adoré cette auteure avec les premiers tomes de la saga Not Easy, je savais qu'elle avait une plume excellente,j'étais donc ravie de découvrir son nouvel ouvrage.

Tj, jeune femme travaille dans le garage ayant appartenu à son père, qu'elle essaye de sauver par tous les moyens car son père en décédant lui a laissé à elle et à ses frères, diverses dettes et impayés. Ses frères ont décidés pour cela de vendre la Ford GT ayant appartenu à leur père à Darell Cooper, mais Tj y est profondément attachée et se refuse à la vendre, peut importe si cela peut sauver son garage. Mais Darell va se révéler très insistant pour se procurer cette voiture...

Ce que j'ai vraiment adoré dans ce roman c'est sans conteste son héroïne, Theresa Justine "Tj". Cette jeune fille de 22 ans a grandi entouré de garçons. Sa mère est décédée bien trop tôt, sa soeur partie de la maison rapidement, elle est restée seule avec son père et ses deux frères. Elle a travaillé avec son père au garage familial et après son décès, elle n'est vraiment pas prête à le vendre et à l'abandonner. Pour elle, c'est comme si elle perdait ses parents une seconde fois. Elle n'est vraiment pas féminine, avec tous ses hommes autour d'elle, elle a du se forger un caractère et une carapace, elle ne laisse rien paraître de ses sentiments. Mais derrière ses apparences si dures, elle s'avère être une jeune fille sensible, qui a perdu sa maman bien trop tôt et elle a bien du mal à se remettre de la mort de son père. Elle est un peu perdue mais elle est très volontaire, elle se bat pour sauver son garage coûte que coûte, même si pour cela elle doit s'opposer à ses frères. J'ai vraiment été bluffé et admirative de sa force de caractère.
Darell est également un personnage très intéressant. Oui il est jeune, beau à tomber, millionnaire, mais son histoire est très bien travaillée par l'auteure. C'est un jeune homme pour lequel il ne faut pas s'arrêter aux apparences, il a un passé qui l'a profondément marqué, et qu'il n'a pas vraiment accepté. Et il se pourrait bien que Tj puisse l'aider à enfin tourner une page qu'il a du mal à tourner, à en finir avec une quête qui l'occupe depuis des années.

Bien que j'ai trouvé la romance beaucoup trop rapide à mon goût, j'ai quand même beaucoup aimé ce roman car toute l'histoire amenée par l'auteure à côté de la romance est vraiment intéressante, elle m'a captivée. Pascale Stephens nous offre des personnages avec un passé fourni, pas superficiels l'un comme l'autre, et une héroïne bien loin des clichés de la nunuche habituelle. 
Les pages se tournent rapidement grâce au style très fluide et addictif de l'auteure, et la fin arrive tout aussi vite! J'ai tourné la dernière page (enfin en numérique façon de parler mais vous avez compris! lol) et je me suis dit mince j'ai loupé un truc là... Ben non, l'auteure a pris son parti de terminer son roman avec des questions non résolues, et une affaire laissée en suspens... Donc maintenant, j'ai vraiment hâte de pouvoir la suite de cette histoire!


Ma note:
3.5/5

dimanche 3 février 2019

"Les oscillations du coeur" de Anne IDOUX-THIVET



Editions Michel Lafon
Janvier 2019
332 Pages
17.95€


Résumé:

Discrète et fleur bleue, la Japonaise Aïko Ishikawa est une designer textile talentueuse. Veuf inconsolable, l’écrivain Jean-Marc Poulain se définit lui-même comme une « ancienne gloire de la littérature ». Quant à la déroutante Angélique Meunier, elle est mathématicienne au CNRS.

Que peuvent bien avoir en commun ces trois personnages ? En apparence rien, sauf peut-être leur amour pour de curieux petits jouets vintage appelés culbutos. Par hasard, ils découvrent que certains de ces joujoux renferment de mystérieux messages : « Le phare m’appelle », « Les amants sont des âmes sœurs », « Demain je pars »…

Lié par cette étrange trouvaille, l’étonnant trio parviendra-t-il à percer cette singulière énigme ?


Mon avis:

Je remercie Camille des éditions Michel Lafon pour cet envoi!

L'an dernier à la même époque j'avais lu L'atelier des souvenirs de cette auteure qui avait été une si belle surprise, du coup, j'étais impatiente de découvrir ce nouvel écrit. Et encore une fois toute en douceur et en poésie, Anne Idoux-Thivet a su m'emporter.

Nous suivons ici trois personnages différents.
Aïko, japonaise de naissance et arlésienne d'adoption, qui depuis sa plus tendre enfance à une passion pour Claudine Casserole, une célèbre chanteuse française. Elle est designer, elle créée des motifs pour divers tissus en s'inspirant tout le temps de petits culbutos, ces petits jouets tout droits sortis des années 70.
Angélique, jeune femme mathématicienne vivant à 35 ans toujours chez ses parents. Elle a bien du mal à se faire des amis et se renferme totalement dans son métier et sa passion pour les culbutos également.
Puis il y a Jean Marc, écrivain sur le déclin qui a perdu sa femme quelques mois plus tôt et qui est totalement inconsolable.
Ces trois personnages que tout oppose vont se rencontrer par la force du destin à la suite d'une découverte de messages bien mystérieux dissimulés dans les fameux poussahs (ou culbutos!). Va s'en suivre une quête pour découvrir l'auteur de ces missives et le pourquoi du comment.

Je dois reconnaître qu'au début de ma lecture j'ai été un peu désarçonné par tous ces personnages et je ne voyais absolument pas où l'auteure voulait nous conduire... Puis petit à petit la magie a opéré et je n'ai eu qu'à me laisser porter par la douceur de cette histoire.
Anne Idoux-Thivet a pris trois personnages totalement différents, qui n'ont rien à faire ensemble et leur a donné un but commun, une quête qui pourrait bien être la genèse d'une belle amitié.
J'ai eu un véritable coup de coeur pour les deux personnages féminins et chacun pour des raisons différentes. 
Aïko, japonaise immigrée en France par amour pour une chanteuse qui vit de ses deux passions, le dessin et les culbutos! Elle est douce, a toujours le mot et la vision juste sur les choses. Elle est un peu le stéréotype que les occidentaux ont des japonais, droite et zen, mais c'est un personnage très intègre. Le trio va beaucoup se reposer sur elle et sur sa façon de voir la vie. 
Angélique est le petit rayon de soleil de ce roman. Atteinte d'autisme, elle parle sans filtre, si elle a quelque chose à dire elle le dit, que ça plaise ou pas! C'est une bouffée de fraîcheur. Pour elle, les choses sont blanches ou noires, jamais grises mais petit à petit au contact des deux autres, elle va arrondir ses angles mais jamais sans humour et ses réparties sont succulentes. Ce personnage a été mon petit supplément d'âme à cette histoire. J'ai vraiment apprécié que l'auteure nous introduise un personnage comme celui d'Angélique.
Jean Marc j'ai eu un peu plus de mal car il est plein de préjugés, et pas que des bons... C'est le seul homme du trio et je dois reconnaître que l'auteure ne lui fait pas la part belle!!! Vive le girl power! Mais je dois reconnaître qu'il évolue au fil de roman et plutôt positivement selon moi.

Au début du roman j'étais un peu dans le brouillard, je n'avais pas grand intérêt pour les personnages et je ne voyais pas comment toutes ses pièces de puzzle que nous donné l'auteure allaient bien pouvoir s'imbriquer. Mais c'était sans compter sur son talent. Petit à petit, au fil des pages, elle nous emmène exactement où elle le veut et je me suis retrouvée complètement happée par la quête de notre trio.
Elle nous conte une histoire toute en douceur et en tendresse. C'est vraiment ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman, on s'y sent bien comme dans un grand plaid en plein hiver. C'est le roman doudou par excellence. Les personnages vont se découvrir et en apprendre un peu plus sur eux même. Apprivoiser leur passé pour mieux vivre leur présent et accueillir leur avenir. 
Elle y ajoute même Angélique, ce personnage autiste, nous offre une facette de cette maladie, que l'on aborde trop peu et qui par conséquent effraie la plupart des gens par trop d'ignorance.
Le style d'écriture de l'auteure, il faut également en parler. Il est fluide, sans fioritures et pourtant tellement travaillé et poétique. Je ne saurais pas vraiment l'expliquer mais c'est un superbe combo de plusieurs styles. 

Pour résumé, je vous conseille de découvrir cette auteure, aux livres pleins de tendresse, de poésie et de vie tout simplement... Des romans qui font vraiment du bien au moral et au coeur, des romans qui sauront vous toucher.


Ma note:
4.5/5

mercredi 30 janvier 2019

"Rebecca Kean" T1 de Cassandra O'DONNELL


Editions J'ai lu
2013
474 Pages
12.50€

Résumé:

Burlington...nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...


Mon avis:

Bon j'avais ce livre qui traînait dans ma PAL depuis 3 ans et demi... Oui oui... Et en fin d'année dernière, je ne savais pas quoi lire (oui presque 300 livres dans sa PAL ce n'est pas assez...!!) et je me suis décidée pour celui ci, et mince pourquoi je ne l'ai pas lu avant?? (Vous pouviez pas me le dire??!!!!)

J'ai retrouvé dans ce livre tout ce que j'aime, une héroïne badass comme on les aime, des créatures masculines à se damner, une bit-lit où l'on a pas le temps de s'ennuyer porté par une écriture dynamique, bref que du bonheur de lecture!

Rebecca vit dans une petite ville de Nouvelle Angleterre aux USA avec sa petite fille. Une petite ville américaine tranquille comme il en existe tant et c'est exactement ce que Rebecca recherchait en s'installant là bas. En effet, elle a quitté l'Europe car elle est recherché par son clan de sorcières qui l'a condamné à mort. Mais petit à petit, elle se rend compte que cette ville tranquille regorge en fait de toutes les créatures surnaturelles possibles et imaginables et ils ne vont pas tarder à se tourner vers Rebecca pour régler une certaine affaire qui pourrait bien l'exposer bien plus qu'elle ne le voudrait.

Je ne saurais même pas vous dire ce que j'ai préféré dans ce roman tant je l'ai apprécié. 
L'héroïne principale Rebecca est juste géniale. C'est une héroïne comme je les aime. Indépendante, forte, volontaire, c'est une vraie femme moderne qui vit sa vie comme elle l'entend sans attendre quelque chose des autres, ou avoir besoin d'un homme pour exister. Elle avance, elle fait face aux difficultés sans jamais les contourner, et je peux vous dire qu'elle en prend plein la face en plus! Elle a une répartie du tonnerre, ne se laisse pas marcher sur les pieds, peu importe qu'en face d'elle elle est un vampire, un loup garou, un démon, elle dit ce qu'elle a à dire que ça plaise ou pas d'ailleurs! Franchement, vous devriez découvrir ce livre ne serait ce que pour son personnage principal!
Je ne vous parlerai pas des autres personnages et c'est volontaire car il faut vraiment plonger dans ce livre pour les découvrir!

J'ai eu l'occasion de rencontrer Cassandra O'Donnell lors d'un salon et pourtant c'est le premier livre que je lis d'elle, et en lisant ce roman, j'ai retrouvé l'auteure que j'avais rencontré. Son pep's, son dynamisme, sa bonne humeur et son humour, vous mettez tout ça dans un shaker, vous secouez et vous avez ce roman!
C'est la Bit-Lit pure et dure comme je les aime. Pas une toute mignonne où les vampires scintillent ;) mais une où l'univers est sombre, les méchants sont des vrais méchants et si un personnage doit mourir ben il meurt! C'est bourré d'action, il ne se passe pas un seul chapitre sans que rien n'arrive.
J'ai adoré l'univers imaginé par l'auteur peuplé de sorcières et de créatures surnaturelles. Nous découvrons ici à peine l'histoire de Rebecca, sa magie, son origine et je peux vous dire que je n'ai qu'une envie c'est découvrir la suite et retrouver les personnages!

Donc si comme moi vous avez vécu dans une grotte et que vous n'avez pas encore découvert cette saga de Cassandra O'Donnell, mais n'attendez plus, c'est une Bit-Lit qui mérite vraiment le détour! ça a été un superbe coup de coeur pour clôturer l'année 2018 en beauté!

Ma note:
5/5