jeudi 28 septembre 2017

"I hate U love me" T3 de Tessa Wolf


Editions BMR
29/09/2017
Format Ebook
9.99 €


Résumé:

Voilà deux ans que j’ai dit adieu à Fares. Deux ans que je vis dans l'illusion d'être heureuse. Mais j’ai découvert sa lettre, des mots d’amour qu'il m'avait écrit il y a plusieurs années, et mon cœur s'est mis à battre de nouveau. Plus fort et plus désordonné. J'étais en vie mais, sans lui, je mourais à petit feu.
Sur un coup de tête, je prends ma décision, et elle pourrait bien tout changer. Je dois le revoir, lui parler. Pour cela, je suis prête à parcourir des milliers de kilomètres, à me perdre dans un désert de sable.
En m’envolant pour le pays des mille et une nuits, je rêvais de nos retrouvailles autant que je les craignais. En atterrissant, je réalise que je n’avais pas envisagé le pire : l’homme qui me fait face n’a plus rien de celui dont je suis tombée amoureuse… Les ombres qui l'entourent sont celles d'un être brisé.
Si j'avais eu un aperçu des facettes les plus sombres de Fares, je réalise que le noir de ces ténèbres a aujourd'hui des nuances cruelles.
 
Et je me demande si notre amour peut vraiment survivre à tout…


Spoiler si vous n'avez pas lu les tomes précédents.

Mon avis:

Je remercie infiniment la super team BMR pour ce partenariat et pour le petit cadeau de l'avoir avant sa sortie ;) (Non non ça n'a pas été du harcèlement!!!)

Cette saga est clairement mon coup de coeur de cette année 2017. J'avais plus qu'adorer les deux premiers tomes et j'avais tellement hâte de découvrir celui ci.

La fin du second tome avait été très compliquée pour le couple Elena et Fares. Fares reparti dans son pays, Elena a quitté son job et est repartie chez ses parents. Elle a également divorcer d'Eric. Vivre sans Fares est très difficile pour Elena mais elle y arrive tant bien que mal. Elle tombe alors sur la lettre qu'il lui avait écrit il y a quelques années et elle décide partir le rejoindre. Mais dans un pays qu'elle ne connaît pas, avec une culture qui lui est étrangère, elle retrouve un Fares très différent de celui qu'elle a quitté il y a deux ans. Elle pensait avoir vécu le pire dans leur histoire mais il se pourrait qu'elle se soit trompée...

Comment décrire ce que je ressens à la fin de ce livre... Du désarroi, de la peine, de l'impatience (car oui avant le tome 4 il va falloir patienter... un peu!!). 
J'ai lu ce tome en 24h, je l'ai dévoré tellement je l'attendais et maintenant je me retrouve comme une orpheline à attendre la suite et à retrouver Elena et Fares.

Elena est meurtrie après ce qu'elle a vécu avec Eric, puis la séparation d'avec Fares, qui lui semblait la meilleure chose à faire sur le moment... Mais un amour comme le leur est difficilement oubliable. Lorsqu'elle arrive à Dubai, elle se doute que leurs retrouvailles seront tendues mais elle est bien loin du compte...La chose que l'on ne peut pas lui reprocher c'est son manque de courage. Elle croit en leur amour, elle se bat pour ça coûte que coûte. Même si il lui arrive d'avoir une baisse de régime, elle se reprend assez vite. Elle a tout affronter pour eux et elle continuera. Mais là autant vous dire que du courage il lui en faut. Elle va vivre des situations terribles, que l'on ne souhaite à personne.

Au cours des deux premiers tomes, on pensait avoir vu les côtés les plus sombres de Fares mais c'était bien mal le connaître. On est bien loin du cliché du bad boy classique que l'on trouve dans les romances. Fares est tout autre. C'est un prince puissant entouré par les ténèbres. Son amour pour Elena l'a consumé, vidé, brisé, détruit. On a bien du mal à reconnaître le Fares qui nous a fait fondre avant. Tout en lui est sombre et torturé. Les moments de lumière et de clarté dans son âme sont rares. Mais voilà c'est Fares et quoiqu'il fasse on l'aime...

Vous savez cette étrange impression que l'on peut avoir en lisant un livre en se disant que c'est comme si l'auteur l'avait écrit pour nous. I Hate U Love Me c'est exactement ça pour moi. Tessa Wolf a mis tout ce que j'aime dans les romances en évitant absolument tout ce que je déteste. C'est comme si elle avait sondé mon âme pour en sortir la saga parfaite.
Son récit est terriblement additif, on veut toujours en savoir plus. Est ce dû à Fares, au style de l'auteure? Allez savoir!
A travers ses mots, on est emporté.dans ce pays lointain. On sent tout à travers les pages, on respire les odeurs, on voit les paysages. Tessa nous conte parfaitement ce pays, ces beautés comme ces dangers. Elle nous immerge dans une culture orientale, qui m'est inconnu pour ma part. Mais elle connaît parfaitement son sujet, on le sent, on le sait. Elle ne parle pas de choses qu'elle ne connaît pas, ça ressort dans chacun de ses mots. C'est un aller simple pour Dubai sans prendre de billet d'avion.
Lorsque l'on suivait leur romance à Paris, Tessa parlait bien du regard des gens sur un couple d'origine différente. Dans ce troisième tome, il en est toujours question mais cette fois ci c'est Elena l'étrangère, elle qui doit supporter le regard des autres, le fait d'être "différente". J'ai beaucoup apprécié que Tessa pose ce regard là sur leur histoire.

Puis il y a toujours cette passion entre Elena et Fares, leur amour, leur destruction. Tessa n'épargne absolument rien à ces personnages, et à ses lecteurs non plus. Il vaut mieux être prévenu avant de commencer cette saga. C'est beau, c'est passionnel, mais ça fait mal, terriblement mal. Pour le premier tome, je disais qu'elle prenait l'amour à son origine, au sens premier celui qui déchire et qui fait mal et c'est exactement ça. L'amour et la haine, si proche, lorsque l'on ne peut pas s'empêcher de faire souffrir celui qu'on aime. Si vous voulez une romance avec des coeurs plein les yeux, les oiseaux qui chantent, ne lisez pas celle ci, ce n'est pas pour vous. Lire cette saga c'est comme se trouver dans l'océan, prendre une vague en pleine figure, étouffer sous l'eau, remonter à la surface, reprendre son souffle dans un moment de répit et puis tout recommence. On est pris dans un torrent, un ouragan d'émotions qui ne nous laisse pas indemne. Cette saga s'insinue en nous pour ne plus nous quitter, elle nous hante, Fares et Elena nous hante.
Et la fin de ce tome 3 n'en parlons pas... J'ai relu trois fois les deux dernières pages en me disant qu'elle ne pouvait pas nous faire ça... Et bien si!! Tessa est comme ça, on devrait le savoir pourtant!! 

Donc, vous l'aurez compris, ce tome ci est encore un énorme coup de coeur, j'ai retrouvé des personnages que j'aime tant, Tessa Wolf est encore sadique, elle leur fait vivre les pires tourments, on l'aime et on la déteste, elle nous rend accro, elle nous fait voyager, c'est un carton plein pour moi un coup de maître dans le monde si vaste de la New Romance, ma romance référence. Je ne cesserai d'en parler et de partager pour que IHULM ait le succès qu'elle mérite et Tessa aussi. Car si After et Hardin ont eu le succès qu'on leur connaît, croyez moi Farès en mérite tout autant...


Ma note:
6/5



Aucun commentaire:

Publier un commentaire