lundi 21 juillet 2014

"La marquise de Sade" de Mireille Calmel


Editions XO
208 Pages
16.90 Euros


Résumé:

En cet été 1763, Renée Pélagie de Montreuil est depuis quelques mois la Marquise de Sade. Une Marquise très éprise mais très chaste qui reçoit une mystérieuse lettre l'informant de l'inconduite de son époux et l'invitant à assister à ses frasques. Un premier billet anonyme qui ouvre à la belle Marquise des horizons délicieusement interdits....


Mon avis:

Je remercie Livraddict et les éditions XO pour ce partenariat.

J'ai découvert Mireille Calmel avec "Le lit d'Alienor" que j'avais beaucoup aimé, et avec "La Marquise de Sade" je suis clairement conquise par cette auteure.
Le Marquis de Sade tout le monde connait le nom et le néologisme qui en a découlé, mais au fond on ne connait pas vraiment sa personne, et encore moins la femme qui a partagé sa vie. C'est maintenant chose faite grâce à Mireille Calmel.

Renée Pélagie est l'épouse du Marquis de Sade depuis quelques semaines. Elle l'aime profondément mais elle reste très chaste, très frigide, telle que sa mère le lui a appris. Un jour, une lettre anonyme lui apprend les infidélités de son époux et l'invite à y assister... Après cela, aucun retour en arrière n'est possible et la jeune marquise pénètre dans un univers dont elle ignore tout.

 Renée est une jeune femme douce, aimante. Malgré le fait que ce soit un mariage arrangé, on sent dès les premières pages tout l'amour qu'elle a pour son mari. Quand elle découvre sa trahison, elle se sent salie, offensée, et quand elle se rend compte que le tout Paris est au courant des frasques de celui ci elle se sent profondément humiliée. Dans une époque où les mariages étaient arrangés où l'amour était rare, elle fait figure d'exception! L'éducation très religieuse qu'elle a reçu l'empêche de goûter au plaisir. Toutes les relations physiques qu'elle a avec son mari sont très chastes, elle s'interdit de ressentir quoique ce soit. Une femme doit procréer, pas jouir. Petit à petit, au fil des lettres anonymes qu'elle reçoit, elle va s'ouvrir un peu plus. On se rend compte du conflit intérieur qu'elle ressent. On lui a toujours appris que c'était mal d'avoir du plaisir mais elle se rend compte que c'est agréable et que si elle ne l'accepte pas, elle va devoir supporter toutes les catins avec qui son mari couche. Lorsqu'elle découvre la perversité dont peut faire preuve son mari, elle est choquée, outrée malgré tout son amour est sans faille. Elle lui est totalement dévouée, elle veut le sauver de ses démons. Son amour est entier, total, inconditionnel. J'ai trouvé ça beau dans une époque où ça ne courrait pas les rues...
On découvre également le Marquis de Sade sous une autre facette. Bien sûr, on fait état de sa perversité, son côté sado-masochiste, rien ne nous ai épargné, mais on ressent aussi toute la tendresse qu'il a pour sa femme. On en apprend aussi un peu plus de ce qu'il l'a rendu comme ça. Tout n'a pas été rose dans sa jeunesse. J'ai apprécié que Mireille Calmel arrive à nous le faire aimer, qu'elle ne le présente pas seulement comme un gros pervers pour qu'on ne le juge pas trop vite.

L'écriture de l'auteure fait une nouvelle fois mouche. Elle est très belle, très poétique. Elle écrit comme au 18ème siècle mais ça passe vraiment bien, ce n'est pas lourd ou compliqué à lire. Les chapitres courts, et le style épistolaire d'une grosse moitié du roman donne un bon rythme de lecture. On veut toujours tourner la page, connaître la suite, ce livre se dévore. Personnellement, je l'ai lu en 24h... mais c'est vrai qu'il est tout petit!!
Même si le langage est cru (très cru), ça ne m'a jamais mis mal à l'aise, ça a sa raison d'être dans le livre. Ce n'est pas sordide. Mais ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains!

Le petit bémol que je soulèverait toutefois est que ce livre est trop petit (il fait tout juste 200 pages!!), on en aurait voulu plus, connaître l'histoire jusqu'à la fin.

Pour résumé, un roman fabuleux, à l'érotisme historique pour découvrir la femme qui a partagé la vie d'un des plus grands libertins du passé. Une découverte à faire!


Ma note:
5/5



7 commentaires:

  1. il a l'air vraiment bien, j'aurais dû postuler pour celui-ci... je pense le mettre dans ma liste d'envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré!!!! Je ne peux que le conseiller!!!!

      Supprimer
  2. mon père l'a lu, et ça donne envie de lui emprunter ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas un roman sur lequel je me serai tournée mais tu donnes envie alors merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol tant mieux si ça donne envie de le découvrir c'est le but!!!!

      Supprimer
  4. Je ne l'ai pas trouvé trop court et j'ai trouvé le style plus accessible que du XVIIIème siècle mais j'ai tout autant aimé ! C'était intéressant en effet !

    RépondreSupprimer