dimanche 26 avril 2015

"La mémoire fantôme" de Franck Thilliez


Editeur: Pocket
Année: 2007
440 Pages
7.30 Euros


Résumé:

Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface.
Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume: "Pr de retour".
Lucie le pressent, la clé de cette affaire réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Un mémoire à laquelle plus personne n'a accès...


Mon avis:

Bon maintenant vous devez le savoir si vous suivez le blog, mais Franck Thilliez est un des auteurs français que j'affectionne le plus. Sur le forum Mort-sûre, Louve a lancé le même principe d'une LC mais avec un auteur commun et comme pour ce trimestre c'est tombé sur Thilliez ça m'a donné l'occasion d'en sortir un de ma PAL! J'ai choisi "La mémoire fantôme" car j'avais découvert Lucie Henebelle avec son "premier" tome "La chambre des morts" et j'avais envie de continuer avec elle... Bon trêve de blabla, mon avis maintenant!

Nous retrouvons Lucie Henebelle, plusieurs années après l'affaire de la chambre des morts. Elle vit avec ses jumelles, a décidé de lever le pied au boulot, plus de garde de nuit, afin de pouvoir profiter pleinement de ses deux filles. Un soir, alors qu'elle est tranquillement chez elle, deux étudiants qui sont aussi ses voisins viennent la chercher car une jeune femme, Manon, a été retrouvée tout à côté. Lorsque Lucie la découvre, Manon porte des traces aux poignets et aux chevilles, comme si elle avait été séquestrée. Elle a une inscription dans la paume de sa main: "Pr de retour". Pr faisant référence au professeur, un tueur en série d'il y a quelques années, qui ne s'est jamais fait prendre. Manon peut s'avérer être un témoin capital, si son ravisseur a réellement un lien avec le professeur. Mais là où les choses se compliquent c'est que Manon souffre d'une amnésie rare, elle se souvient des choses uniquement quelques minutes, ensuite tout s'efface... Dans ces conditions, pas facile de récolter des informations et d'avancer dans l'enquête.

Lucie Henebelle que j'avais vraiment apprécié dans "La chambre des morts" a pas mal évolué dans ce roman ci. Elle a décidé de lever le pied niveau boulot, elle veut être plus présente pour ses filles, mais quand l'affaire avec Manon apparaît, ses vieux démons la rappelle... Elle ne peut s'empêcher de se plonger corps et âme dans l'intrigue, parfois à la limite de ce que lui permet son boulot de flic. On lé découvre aussi un peu plus, le secret qui la ronge depuis de longues années est mis à jour. On la sent à la fois très sûre d'elle dans son boulot, elle est très rationnelle, et à la fois, elle cache des blessures, qui peuvent la fragiliser à tout moment. Elle a ce côté très noir, assez glauque, qui je l'avoue me fascine un peu! Elle a un côté très humain, très abordable, elle est maman, flic, elle pourrait être Mme tout le monde.
Mais le personnage qui fait vraiment tout le roman est bien sûr Manon. Au centre de l'intrigue, on va devoir fouiller dans son passé, ses souvenirs, mais pas facile avec son amnésie si particulière. Ce qu'elle a vécu par le passé est vraiment douloureux, en même temps, on se dit heureusement qu'elle ne se souvienne pas... Elle se sert de son N-tech, sorte de tablette qui lui permet de tout noter, tout répertorier, tout classer, c'est ce qui se rapproche le plus de sa mémoire.

L'intrigue est encore une fois menée tambour battant. Du premier chapitre au dernier, on va de révélations en révélations, mais Thilliez est un grand malin, il nous distille tout ça avec parcimonie, par petites touches. On plonge avec lui dans les méandres de la mémoire de Manon, qui détient, on le devine depuis le début, les clés de l'affaire. 
On en apprends vraiment plus sur la mémoire, les nombreuses formes d'amnésie qu'il existe. On se rend compte de l'incroyable travail de recherche que fait Thilliez dans tous ses romans. Ses idées, ses raisonnements ne sont jamais posés comme ça sur le papier, tout est étudié, dans les profondeurs. 
Petit à petit, au fil des révélations, au gré des faux semblants, les gentils sont-ils vraiment les gentils, on se pose une multitude de questions et jamais je n'avais vu venir le dénouement. Et encore, quand on croit que tout est fini, Thilliez nous rappelle que non, son thriller n'est fini que lorsque l'on referme le livre.

Un des meilleurs romans que la bibliographie de Franck Thilliez, un suspense tout au long du livre, des personnages attachants pour qui on craint le pire, un dénouement surprenant, tous ses ingrédients font de "La mémoire fantôme" un coup de coeur pour moi!!


Ma note:
5/5


Aucun commentaire:

Publier un commentaire