mercredi 28 août 2013

"Seuls au monde" de Emmy Laybourne


Editions Hachette 
Sortie le 2 Septembre 2013
345 Pages
15.90 Euros


Résumé:


« Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l’aimes. Forcément… Tu dévales juste l’escalier et tu sprintes jusqu’à l’arrêt de bus. Sauf que, si c’est la toute dernière fois que tu dois voir ta mère, tu te mets à regretter de ne pas avoir pris le temps. Y compris de ne pas avoir raté le bus. Là, le mien arrivait, alors j’ai sprinté. »
 Dean aurait vraiment dû dire au revoir à sa mère. Lui, son petit frère, ainsi que tous les autres passagers des bus qui devaient les conduire, comme tous les jours, à l’école. Mais comment auraient-ils pu deviner ce jour-là qu’une catastrophe écologique les pousserait à se réfugier dans un supermarché ? Au-dehors, le monde est en proie à des tempêtes qui ravagent leur petite ville, des fuites de produits chimiques rendent les gens violents ou paranoïaques… ou les tuent, tout simplement. Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils doivent survivre et garder espoir.


Mon avis:


Les livres (ou les films) sur la fin du monde, on ne peut pas dire que ce soit réellement ce qu'il manque! Mais vu avec des yeux d'adolescents ou d'enfants, ça c'est nouveau...
Dean, un adolescent, court prendre son bus avec son frère pour partir au lycée. Mais sur la route, ils sont surpris par un orage de grêle aux allures apocalyptiques, les obligeant à se réfugier dans un centre commercial... Puis un nuage contamine l'air et rend toute sortie impossible... Face à ce qui a tout l'air d'une fin du monde, les 14 jeunes isolés dans ce centre commercial vont devoir s'organiser et apprendre à survivre ensemble. Avec autant de tempéraments différents réunis en un seul et même endroit, on se doute bien que cela ne va pas être simple...

Lorsque j'ai découvert le résumé de ce livre, j'ai eu de suite envie de le lire. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteure ne met pas 300 ans avant de nous plonger au cœur de l'histoire... L'orage de grêle intervient au cours du premier chapitre, nous ne connaissons donc pas vraiment tous les protagonistes du roman. Mais dès les premières pages, le décor apocalyptique est planté.
On peut se dire que pour une fin du monde, être bloqué dans un centre commercial, ce n'est pas ce qu'il y a de pire. Et pourtant... Ils se retrouvent à 14 mais cela va de petits de 5 ans à des ados de 17 ans. Dans un lieu clos, sans adultes, il va falloir s'organiser pour survivre et éviter que cela ne devienne l'anarchie. 
A tous, ils arrivent vraiment bien à mettre en place une communauté avec des règles, chacun à son rôle et la vie dans ce centre commercial se met assez vite et bien en place. Mais il y a toujours des aléas... Les attirances, les personnes qui ne se supportent pas, l'alcool, les petits qui réclament leur maman, et les plus grands qui vont devoir devenir des points de repères pour tous ses enfants mais aussi faire face aux menaces extérieures... Je trouve que l'auteure a vraiment su nous montrer tous ses aspects là et les a bien gérer.

En ce qui concerne les personnages, ils sont tous très intéressants et bien aboutis. ça va du beau gosse du lycée, au scout à la gamine de 13 ans qui se prend pour une starlette! Chacun va prendre son rôle au sérieux (plus ou moins vite!), et c'est pour cela que ça va fonctionner (ou pas!).
Dean, le narrateur, a le rôle du cuisinier et il le fait très bien. Même avec les plus petits, il arrivent très bien à gérer la situation et essaye toujours de faire en sorte que tout se passe bien, malgré les griefs qu'il a avec certaines personnes...
J'ai également beaucoup aimé le personnage de Josie. Après un début difficile, elle reprend les rênes avec les petits et gère ce rôle de maman de substitution à merveille... Elle est sensée, posée, mature et réfléchie. C'est un personnage que j'ai vraiment apprécié.

J'ai beaucoup aimé ce livre malgré un début assez difficile... J'ai eu du mal avec la narration assez jeunesse, mais il est vrai que le narrateur est un ado! Mais petit à petit, je me suis habituée et ça ne m'a plus gêné. Une fois l'action lancée, je ne pouvais plus lâcher ce livre! J'ai aimé suivre l'évolution de ce huis clos assez oppressant. On suit avec ces jeunes l'évolution de la situation, et comme eux on se demande ce qu'il peut bien se passer à l'extérieur... Y a t-il beaucoup de survivants ou sont-ils les seuls? Le seul lien qu'ils ont avec l'extérieur, c'est la télé, quand elle marche. On est donc dans l'incertitude la plupart du temps.

L'auteure a su créer une ambiance pesante et à la fois détendue... Pesante car les plus grands se rendent bien compte de la gravité de la situation mais détendue car ils doivent tout faire pour rassurer les plus petit et montrer de l'optimisme. On a toute une foule d'émotions qui se manifestent tout au long du livre au fil des émotions ressenties par les personnages (tantôt de la colère, puis de la joie, du rire, de l'inquiétude...). C'est un flot permanent!

La fin m'a mis une petite boule dans la gorge, Emmy Laybourne a su parfaitement clore son premier tome en nous donnant qu'une envie: avoir le tome 2 sous la main!

En bref, cette fin du monde vue par des ados mérite vraiment d'être découverte, je ne peux que conseiller ce roman!

Je remercie vraiment les éditions Hachette de m'avoir permis de découvrir cette histoire, je trépigne d'avance de découvrir le tome 2!!


Ma note:
 4.5/5



6 commentaires:

  1. oh voilà un livre qui a l'air bien sympathique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est pas mal en effet!! Mais c'est mon avis!!!lol

      Supprimer
  2. Je suis en train de le lire (je le termine ce soir), j'adore!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part j'ai été surprise de l'apprécier autant!!

      Supprimer
  3. Ah le thème m'intéresse ! Merci pour la découverte, je le note :D

    RépondreSupprimer