mardi 23 janvier 2018

"L'atelier des souvenirs" de Anne IDOUX-THIVET


Editions Michel Lafon
Janvier 2018
345 Pages
17.95€


Résumé:

Lorsqu'elle hérite de la maison de sa grand mère dans la Meuse, Alice décide de quitter sa vie de thésarde parisienne qui ne mène nulle part et de s'installer à la campagne. Elle se lance alors dans l'animation d'ateliers d'écriture dans deux maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien... les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres.
Au fil des séances d'écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé et s'attachent à la jeune femme, dont ils devinent la solitude. Bien décidée à lui redonner le sourire, la joyeuse bande de seniors se donne pour mission de l'aider à trouver l'amour!


Mon avis:

Je remercie les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce partenariat.

Quand j'ai découvert ce roman, je dois reconnaître que j'ai d'abord été attiré par le titre que je trouvais tout joli puis par son résumé, assez prometteur. Et j'ai bien fait de me fier à mon instinct car ça aura été une très jolie surprise!

Alice a fini ses études en sociologie et malgré son diplôme, elle se retrouve au chômage. Elle a quitté Paris et sa vie d'étudiante pour venir habiter dans la maison de sa grand-mère décédée dans la campagne au coeur de la Meuse. Elle décide de postuler auprès des maisons de retraite afin de proposer des ateliers d'écriture. La bande de seniors qu'elle va rencontrer dans deux maisons de retraite vont chambouler sa vie, bien plus qu'elle ne l'imagine.

J'ai plongé dans ce livre sans à priori après ma journée de travail de samedi. Et il m'aura fait mes deux jours de repos. Je l'ai dévoré littéralement. Je me suis laissée embarquée dans cette jolie histoire intergénérationnelle avec des personnages ô combien tous plus attachants les uns que les autres.
Alice, tout d'abord. Cette jeune femme est un peu perdue après ses études. Toutes ses années à étudier, à mettre sa vie entre parenthèses pour au final se retrouver au chômage... Alice végète. Lorsqu'elle a l'idée de lancer ses ateliers d'écriture, elle prend cela comme un nouveau départ, donner un nouvel élan à sa vie. Et petit à petit, elle va apprendre à connaître les deux groupes de retraités avec lesquels elle va travailler. Chacun à sa manière, avec son histoire, va lui apporter quelque chose, lui montrer la vie sous un nouveau jour. Elle évolue de page en page, on la voit se transformer, prendre confiance en elle, renaître comme un papillon qui sortirait de sa chrysalide.
Et comment parler de ce roman sans évoquer les personnes âgées que Alice va côtoyer... Ils sont tous tellement touchants.
Certes certains ont un sacré caractère, à l'image de Germaine, où j'ai eu l'impression de revoir mon arrière grand père... Mais lorsqu'ils racontent leur passé via les exercices d'écriture d'Alice, ils nous font voyager, ils nous offrent un pan de leur histoire et c'est vraiment poignant à certains passages.

Il y a une pléthore de personnages dans ce roman et je dois reconnaître qu'au début ça m'a fait un peu peur. Surtout que chaque chapitre se passe sous un point de vue différents. ça peut être très désarmant au début! J'avais peur de me mélanger, de ne pas m'y retrouver mais franchement pas du tout. Tout s'imbrique parfaitement et on reconnaît assez vite qui est qui. Ils ont tous leur singularité, leur petit truc qui fait que...!

Les chapitres sont tous très courts, l'écriture est fluide, donc les pages se tournent vraiment toutes seules! J'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur, qui ne fait pas de fioritures, qui va droit au but. Les chapitres sont courts, ils sont percutants et ne s'encombrent pas de futilités qui n'auraient aucun intérêt pour l'histoire.
J'ai beaucoup aimé les tranches de vie passées des retraités que l'auteure nous présente. C'est très bouleversant ce qu'on vécu certains, des pans de vie pendant la guerre, qui semblent terriblement crédibles.
Les personnages, l'écriture, tout dans ce roman nous met à l'aise. C'est un roman à la fois touchant, émouvant et plein d'espoir et de bons sentiments mais sans tomber dans la mélodramatique ou le mielleux. C'est le roman feel good, le roman doudou que l'on lit bien au chaud sous son plaid en hiver ou allongé au soleil en été, le livre qui nous fait voir la vie du bon côté, qui fait que l'on se sent bien tout simplement!


Ma note:
5/5





1 commentaire:

  1. Je suis contente de voir ton enthousiasme pour ce livre que je vais lire bientôt.

    RépondreSupprimer